Mauro Icardi, grand gagnant de la soirée !

Panoramic

Un Argentin a bien délivré le PSG dimanche soir, lors du choc contre l’OL en clôture de la 6e journée de Ligue 1 (2-1). Mais il ne s’agissait pas de Lionel Messi, très attendu pour ses débuts sous le maillot parisien au Parc des Princes, mais de son compatriote Mauro Icardi. Le sextuple Ballon d’Or avait quitté le terrain, un peu à la surprise générale, à un quart d’heure de la fin, quand Mauricio Pochettino a décidé de le remplacer par Achraf Hakimi, à qui Thilo Kehrer avait été préféré au coup d’envoi sur le flanc droit de la défense.

f



"Tout le monde sait qu'on a de grands joueurs, un effectif de 35 joueurs. C'est ma décision, on ne peut pas jouer à plus de onze, a ensuite expliqué Mauricio Pochettino en conférence de presse. Je pense au meilleur pour chaque partie, pour chaque joueur, comme le fait chaque entraîneur. On est là pour prendre des décisions, parfois ça peut plaire, parfois pas." Un coaching discuté donc, mais qui s’est révélé gagnant. Icardi a lui suppléé un autre Argentin, Angel Di Maria, auteur d’un retour remarqué, à la 82e minute, avant d’inscrire le but de la victoire dix minutes plus tard.

Icardi ne s'est pas raté

On semblait alors se diriger vers un match nul entre les deux formations, un résultat qui n’aurait pas été scandaleux au vu de cette rencontre animée, qui aurait pu basculer des deux côtés. Mais Icardi est arrivé. Décalé par Nuno Mendes, Kylian Mbappé allait réaliser un centre parfait pour la tête de l’ancien Intériste (2-1, 93e). Une délivrance pour les Parisiens, qui avaient concédé l’ouverture du score après la reprise, sur une jolie action conclue par Lucas Paqueta (0-1, 54e). Mais Neymar avait égalisé sur un penalty qu’il a lui-même obtenu au contact de Malo Gusto, une décision particulièrement contestée par les Lyonnais (1-1, 66e).

d



Vu en grande difficulté lors de son entrée à Bruges mercredi pour le compte de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions, Icardi, qui avait joué 40 minutes en Belgique mais multiplié les mauvais choix, ne s’est cette fois pas raté, et il signe là son troisième but de la saison. De quoi lui faire reprendre confiance ? Il aurait intérêt, d’autant plus qu’il ne risque pas de débuter beaucoup de matchs si aucun membre de la "MNM" n’est indisponible…


>