Marseille, un mois où tout a changé

Il n'y a qu'à Marseille que l'arrivée du volcanique Jorge Sampaoli est synonyme d’apaisement. Cette semaine, l'Argentin va diriger ses premières séances à la Commanderie avant de découvrir le Vélodrome. Un nouveau chapitre de l'histoire olympienne pourra alors s'ouvrir. Enfin ! Durant le mois qui s'est écoulé depuis la démission surprise d'André Villas-Boas à la veille d'un déplacement à Lens, il y a eu beaucoup de changements dans la cité phocéenne. Face à la gravité de la situation, Frank McCourt est même venu à Marseille pour justifier la nomination de Pablo Longoria à la présidence du club pour remplacer Jacques-Henri Eyraud. Le propriétaire américain de l'OM a aussi tenté d’apaiser les relations avec les supporters dont douze d'entre eux ont été condamnés par la justice suite à leur intrusion au Centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus.

L'OM a limité la casse face à ses plus grands rivaux


Retrouver du calme et de la sérénité, c'était aussi la mission de Nasser Larguet sur le plan sportif. Alors que toute l'attention se portait sur son futur successeur et les changements à la direction du club, cet entraîneur sans expérience au niveau professionnel a été propulsé sur le devant de la scène. En quelques heures, il est passé de directeur du centre de formation à entraîneur de l'équipe première lors d'un déplacement à Lens. Lors de son intérim qui se termine ce dimanche avec un match de Coupe de France au Canet-en-Roussillon, le Marocain a du importer un souffle nouveau lors des matchs les plus importants de la saison. Parce qu'il fallait prendre des points après une série de contre-performances mais surtout parce que les adversaires affrontés n'étaient pas anodins. Le Classique face au PSG, l'Olympico contre Lyon à domicile, Bordeaux et le leader lillois à l'extérieur. Malgré les limites offensives du jeu mis en place, l'entraîneur marseillais a rapporté sept points en sept matchs de Ligue 1 et qualifié l'OM pour les seizièmes de finale de la Coupe de France. Le bilan comptable n'est pas incroyable mais en relançant certains joueurs et en rajeunissant l'effectif, il a embelli le tableau global. "Le but était de les remettre en confiance, de faire en sorte de ne pas perdre trop de matchs. L'objectif du prochain entraîneur, c'est de donner des repères offensifs" a expliqué Larguet en conférence de presse. A tous les niveaux, les dernières semaines marseillaises ont été compliquées et animées, mais cette transition express devrait permettre des jours plus calmes. Ou autant que possible avec Jorge Sampaoli dans la cité phocéenne.


>