Marqui, l'étoffe d'un capitaine

Reuters

«C'est absolument logique que Marqui soit le capitaine.» Voilà comment Thomas Tuchel a rapidement expédié une des questions de l'été parisien lors de la conférence de presse avant le match face à Metz. Il faut dire que pour succéder à Thiago Silva dans ce rôle clé, Marquinhos s'imposait comme une évidence. Le costume est pourtant lourd à porter. Le Brésilien va devoir succéder à un compatriote qui a marqué l'histoire du PSG. Mais le natif de Sao Paulo semble avoir les épaules suffisamment larges pour assumer le rôle de capitaine et les responsabilités qui vont avec.

Tuchel : "Marquinhos capitaine, c'est logique !"

Et ce n'est pas parce que celui qui était vice-capitaine depuis plusieurs années a déjà l'expérience du capitanat. Le joueur qui a enfilé le brassard pour la première fois en octobre 2017 face à Dijon est une des figures du projet parisien. Acheté pour 31 millions à la Roma en 2013, il est sous contrat jusqu'en 2024. Et la belle histoire pourrait durer encore plus longtemps. Marqui a déjà annoncé vouloir terminer sa carrière dans la capitale. Un message fort à sa direction qui symbolise son implication au quotidien.

« Je ne voyais personne d’autre que lui pour être le capitaine »


Marquinhos a eu le temps de faire l'unanimité lors des 286 matchs joués avec le PSG. Champion de France à six reprises, il est aussi performant sur le terrain que fédérateur dans le vestiaire. Pour les supporters ou pour ses coéquipiers, à l'image de Presnel Kimpembe son premier suppléant, il est perçu comme un soldat. Un trait de caractère important au moment de montrer l'exemple ou défendre les intérêts de son équipe.

Fidèle et légitime, l'international brésilien a ce supplément d'âme qui fait de lui un leader naturel. Sur le terrain, il n'hésite jamais à communiquer, pour motiver ses coéquipiers ou haranguer les tribunes du Parc des Princes. Le joueur de 26 ans est dévoué au collectif parisien. Défenseur ou milieu de terrain, il n'a jamais eu peur de se démultiplier. C'est ce sens de devoir qui devrait en faire un capitaine exemplaire. Même Thiago Silva, son prédécesseur a confiance en lui pour mener à bien le projet parisien grâce à ce nouveau rôle.

Le nouveau joueur de Chelsea en a parlé à France Football cette semaine. « Je ne pouvais pas espérer un meilleur successeur que Marquinhos. Il mérite de porter le brassard. Je ne voyais personne d’autre que lui pour être le capitaine. J’espère qu’il aura le succès qu’il mérite. » La preuve que dans un football toujours plus fou, certaines décisions ne souffrent d'aucune contestation possible.

PSG - Kimpembe, le cap des 100 matches !

 


>