Lyon : Cherki envoie un message à Bosz

Panoramic


Rayan Cherki en veut plus. Alors qu'il vient de prolonger jusqu'en 2024 avec Lyon, le jeune milieu offensif (19 ans) espère désormais prendre une place plus importante dans l'effectif des Gones à l'avenir, lui qui a dû se contenter de 97 minutes de jeu depuis le début de la saison. Entrée à la pause ce lundi soir avec les Bleuets, le numéro 10 s'est montré à son avantage en étant l'auteur des deux passes décisives de son équipe (pour Tanguy Kouassi et Elye Wahi), lors du match nul des Espoirs face à la Belgique (2-2). De quoi ravir Sylvain Ripoll. « Je ne veux pas juger sa saison à Lyon, mais sur ce qu'il fait avec nous, je suis content. Je l'ai fait venir en Espoirs pour qu'il nous apporte sa créativité, on sait de quoi il est capable. (...) Maintenant, il doit faire ce qu'il faut pour gagner du temps de jeu en club », a par la suite expliqué ce dernier, dans des propos recueillis par L'Equipe.

« Mon heure viendra à un moment »


« Je peux être satisfait mais il faudrait que je puisse réaliser ça sur 90 minutes. J'espère qu'en club je pourrai le faire. J'essaie de faire le maximum pour montrer que je mérite une place de titulaire. Mon heure viendra à un moment, je le sais, je suis patient, même si l'impatience commence à se faire ressentir, a pour sa part confié Cherki, à l'issue du match, dans des propos repris par RMC Sport. Mais je ne pense pas qu’il (Peter Bosz) me considère comme un joker parce que je bosse tous les jours et sur mes entrées, j’essaie de montrer que je peux apporter énormément au collectif de mon club. » A Lyon, où la concurrence fait rage cette année en l'absence de Coupe d'Europe, le Gone va devoir confirmer ses belles entrées (trois passes décisives) pour convaincre le Néerlandais de le titulariser rapidement.

>