Lorient : Quatre nouveaux cas positifs

Déjà en début de semaine, le FC Lorient comptait sept nouveaux cas dans ses rangs. D'après Ouest France, il s'agirait de Vincent Le Goff, Jonathan Delaplace, Paul Nardi, Thomas Monconduit et le quatrième gardien Thomas Callens. Du côté du staff lorientais, deux d'entre eux étaient également positifs. Toujours selon Ouest France, il s'agirait du kinésithérapeute Florent Ramaré et de l'entraîneur-adjoint, Jean-Marie Stéphanopoli. Comme annoncé par le club, l'équipe devait effectuer de nouveaux tests pendant la semaine.

Et c'est chose faite. Dans la matinée de mercredi, le reste des joueurs et du staff ont dû se soumettre une nouvelle fois à des tests PCR. Les résultats sont tombés dans la soirée, et ont eu un effet de coup de massue sur le club. En effet, ces examens ont révélé quatre nouveaux cas, tous chez des joueurs. Désormais, le club compte onze joueurs à l'isolement, et voit son équipe être totalement réduite.


Un match déterminant en danger


Dimanche, et dans le cadre de la 20eme journée de Ligue 1, Lorient doit accueillir Dijon, un de ses principaux concurrents. Le DFCO est en 18eme position avec 14 points, et les Merlus sont juste derrière, avec deux petits points de différence. Un match crucial pour les deux équipes en zone de relégation. Cependant, avec les annonces du début de semaine, le match était déjà menacé. Et avec ces quatre nouveaux cas lorientais, la menace grandit.

La Ligue professionnelle de football est formelle, pour qu'un match soit maintenu, chaque équipe doit avoir un minimum de vingt joueurs disponibles. Et le problème se trouve-là. L'équipe bretonne dispose tout juste de... vingt joueurs. Si pour l'instant la rencontre est maintenue, les résultats des troisièmes tests effectués ce jeudi risquent de changer la donne. En bien, ou en mal. En cas de report, la LFP devra trouver une nouvelle date pour fixer la rencontre.