L'OM pourra compter sur son public

Reuters

L'Olympique de Marseille n'est plus qu'une équipe lambda au sein de cette Ligue 1 2016-2017, un adversaire qui pose parfois des problèmes mais présente trop de lacunes pour espérer jouer mieux que le maintien. Pour les supporters, qui ont pour habitude de voir leurs protégés jouer au moins l'Europe, cette situation est inacceptable. Alors le 18 mars dernier, lorsque le Stade Rennais était venu faire sa loi au Vélodrome (2-5), le trop-plein avait fini par déborder et des incidents avaient éclaté.

D'un point de vue sportif, rien ne s'est amélioré sur le Vieux Port, avec pour ajouter à cela des divergences de points de vue entre Margarita Louis-Dreyfus et Vincent Labrune, ce dernier ne réussissant finalement pas à convaincre sa supérieure de la nécessité de virer Michel. Difficile dans ces conditions de préparer au mieux la visite des Girondins de Bordeaux dimanche prochain, en clôture de la 33e journée de Ligue 1.

Des banderoles viseront Labrune et MLD

Pourtant, afin d'éviter que le conflit latent ne s'envenime, certains joueurs ont accepté d'aller à la rencontre de représentants des clubs de supporters. Ce jeudi, l'entrevue a bien eu lieu, en présence de Michel par ailleurs. Michy Batshuayi, Brice Dja-Djédjé, Florian Thauvin, Rolando, Benjamin Mendy et Rémy Cabella ont échangé avec les mécontents, dans le calme et la sérénité, rapporte La Provence.

Face au club au scapulaire, les Phocéens pourront encore compter sur le soutien de leur supporters, même si des banderoles ont été annoncées, visant tout spécialement le président et l'actionnaire. Charge désormais à Michel et ses hommes de faire honneur à cette confiance maintenue et au maillot. Dans le cas contraire, tout volerait rapidement en éclats...


>