Lionel Messi ne rompra avec le PSG, son clan le promet

AI / Reuters / Panoramic

Depuis la semaine dernière, et les sifflets qui lui ont été adressés par le public du Parc, Lionel Messi se trouve dans une situation compliquée. La Pulga traverse même l’une de ses pires périodes depuis qu’il a débarqué dans la capitale française. Il mange donc son pain noir, mais ce n’est pas pour autant qu’il pense à un départ. L’idée d’un divorce vient d'ailleurs d’être totalement balayée par son biographe, Guillem Balague.

Dans sa chronique hebdomadaire pour Le Parisien, le journaliste espagnol a affirmé que Messi n’est pas de ceux qui baissent rapidement les bras. Et c’est pourquoi un transfert dès la fin de la saison n’est pas envisageable le concernant. « La réalité est simple : Leo Messi n’a jamais rompu un contrat de football de sa vie et, aussi déçu qu’il soit de l’élimination en Ligue des champions, il n’a pas l’intention de mettre un terme à son aventure parisienne », a-t-il assuré.

Aucun contact entre Messi et le Barça

Des bruits ont fait état dernièrement d’un rapprochement entre le septuple Ballon d’Or et son ancien club du Barça. Là aussi, Balague affirme qu’il n’y a rien de sérieux. « Les rumeurs sur un retour au Barça sont sans fondement, a-t-il affirmé. Il n’y a eu aucun contact depuis qu’il a quitté la Catalogne. Il a un contrat jusqu’à fin juin 2023 avec Paris et a bien l’intention de le respecter. Messi aimera toujours le Barça, c’est le club qui lui a permis de réaliser ses rêves d’enfance puis d’écrire sa légende. Il n’a, en revanche, plus aucun lien avec Joan Laporta, l’actuel président, qui, selon lui, a trahi sa confiance. Ils ne se sont pas parlé depuis le jour où Messi, en larmes, a dit au revoir à Barcelone ».

La seule chose véridique qui se dit dans les médias à propos de La Pulga c’est qu’il reste touché par l’élimination essuyée en Ligue des Champions. Balague toujours : « Comme tous ses coéquipiers, comme tous les supporteurs et tous les observateurs, Messi se demande depuis une semaine comment une équipe dominatrice et qui a réussi à marquer trois buts (dont deux hors jeu, certes) a pu s’effondrer ainsi. Mais les plus anciens savent qu’il est possible de prendre rapidement trois buts quand la dynamique s’inverse ».


>