Lille : Létang répond aux accusations de Galtier

Panoramic

"Mais il n'en a rien à foutre de l'institution. Il faut que tous les gens du Nord le sachent. Il ne pense qu'à sa gueule". Mardi, dans les colonnes de la Voix du Nord, Christophe Galtier avait chargé de façon virulente son ancien président au LOSC, Olivier Létang. Ce mercredi, dans le même quotidien régional, l'actuel dirigeant du Stade Rennais a répondu, assurant n'avoir été informé du départ de son entraîneur seulement deux jours après le sacre lillois en fin de saison dernière, et non pas lors du mois d'avril. "J'ai des messages écrits", s'est défendu Létang.

"J'ai été informé de sa décision de partir le mardi 25 mai"


Le dirigeant a continué sur le thème des conditions du départ de Galtier de Lille vers Nice. Il a avoué n'avoir aucun souvenir d'une discussion post-victoire contre Paris, début avril 2021 (0-1). "J’ai été informé de sa décision de partir le mardi 25 mai (2 jours après le titre), à 16 h 56. Nous nous étions vus longuement le matin, et il m’a dit pour la première fois qu’il avait plutôt la volonté de s’en aller. Mais à la fin de l’échange, il était incertain. Il a rapporté ses propos en interne en sortant de la réunion", a commenté Létang.

Galtier, lui, aurait apprécié un geste de son président afin d'être libéré de son contrat, mais il n'en a rien été à son grand regret."La situation a changé à partir de mi-juin quand il a compris que je respecterais ce que je lui avais dit le 25 mai, à savoir qu’il pouvait partir, mais pas libre, et que nous avons demandé à l’OGC Nice de prendre une position claire. Il était l’entraîneur du LOSC, sous contrat, et je voulais qu’il continue l’aventure avec nous. Je suis le président du club, donc je dois le protéger", a glissé Létang. Les deux hommes, eux, risquent de ne plus travailler ensemble avant un bon moment...

>