Lille - Gourvennec : "Il n'y a pas de petits titres"

Panoramic

Absent des terrains depuis 2019, Jocelyn Gourvennec a succédé à Christophe Galtier sur le banc de Lille, le 5 juillet dernier. Le technicien âgé de 49 ans est attendu au tournant sous la direction du champion de France en titre avec un premier match officiel prévu dimanche, face au PSG à l'occasion du Trophée des champions qui se disputera à Tel-Aviv (20 heures). "L'équipe n'a perdu que Bouba (Soumaré) et Mike (Maignan), le reste est consistant. Sur la saison dernière, de petites choses vont devoir être améliorées : l'efficacité à domicile. Notamment face à des blocs bas. Il va aussi falloir évoluer de manière différente sur les coups de pied arrêtés. Être plus réaliste. Ce sont deux exemples. Le plus important est de garder l'exigence, la capacité de l'équipe à être très forte ensemble", a confié Gourvennec face à la presse, ce vendredi.

 

"Oui, il y a de l'attente"


Conscient de l'attente autour de lui, l'ancien entraîneur de Bordeaux et Guingamp a avoué être très concentré dans son travail quotidien. "Oui, il y a de l'attente, mais quelque soit le club dans lequel vous êtes il y a de l'attente. Cette attente je la connais car l'équipe a performé, on doit maintenant conserver un haut degré de résultat, de rendement. Je le sais. Cela ne me perturbe pas. Un titre ne se planifie pas, gagner une coupe non plus. Trop de paramètres entrent en jeu. Le plus important c'est de se préparer. Il y a déjà un titre à aller chercher dans deux jours. Il n'y a pas de petits titres. Après, il y aura plein d'échéances. Les joueurs vont vouloir défendre leur titre. On a un effectif qui a beaucoup d'envie et d'énergie", a expliqué Gourvennec. Au cours de sa préparation, Lille a éprouvé quelques difficultés : en quatre matchs, le LOSC s'est incliné face à Benfica (1-0) et Porto (2-0), concédant un nul face à Kortrik (1-1) et s'imposant contre Waasland-Beveren (0-2).

>