Ligue 1 : Saliba, nouveau pilier de l'OM de Sampaoli

MAO / Panoramic

Auteur d'une prestation épatante de sérénité face à Rennes dimanche (2-0), le défenseur central prêté par Arsenal est devenu l'homme clé de Jorge Sampaoli en ce début de saison. Il est même le joueur le plus utilisé par le coach argentin, avec 8 titularisations en 8 matchs toutes compétions confondues, et il continue d'impressionner. "Pour moi, Saliba est un top joueur à son poste" a estimé l'entraîneur de l'OM en conférence de presse mardi: "On a eu la chance de le faire venir en prêt, ça n'a pas été simple". 

Courtisé par de nombreux clubs européens depuis son éclosion précoce à Saint-Etienne, le natif de Bondy (Seine Saint-Denis) l'a assuré dès son arrivée: il a été "convaincu" par le projet marseillais et l'identité de jeu offensive prônée par Jorge Sampaoli. "C'est moi qui ai choisi l'OM, eux (Arsenal) ils préféraient que j'aille en Angleterre, mais moi je savais qu'ici c'était le bon choix, donc j’ai poussé et poussé pour ça", avait-il alors expliqué devant la presse.

Pour l'instant, difficile de lui donner tort. Le roc d'1m93 brille tant par sa solidité au duel que par ses qualités techniques. "C'est vraiment un joueur talentueux défensivement, pas seulement au marquage mais aussi dans le jeu avec le ballon", résume Jorge Sampaoli. "Il s’est très bien adapté au système à trois défenseurs et nous aide beaucoup dans la sortie du ballon et à la relance". Après des débuts hésitants, à l'image de la fin de saison dernière, où les olympiens marquaient beaucoup mais encaissaient trop (4 buts pris en 3 tirs cadrés face à Montpellier et Bordeaux lors des deux premières journées), l'OM semble enfin avoir trouvé la formule et réalise son meilleur début de saison depuis 2012, avec 13 points en 5 journées. 

"Focus à 1.000%"

La défense à trois Saliba-Balerdi-Luan Peres, stabilisée par l'arrivée du latéral polyvalent Pol Lirola, vient de permettre aux Marseillais d'enchaîner deux victoires consécutives en Ligue 1 sans prendre de but. Une première depuis le mois de février 2020, alors sous les ordres d'André Villas-Boas. Elle permet également à Jorge Sampaoli d'imposer sa philosophie de jeu, qui demande systématiquement à ses défenseurs de repartir de derrière. En Saliba et Luan Peres, "El pelado" a trouvé deux très bons relanceurs, qui n'hésitent pas à se projeter vers l'avant en attaquant les espaces et à casser les lignes adverses par la passe.

William Saliba est d'ailleurs le joueur de moins de 21 ans ayant réussi le plus de passes en 2021 dans les cinq grands championnats européens, selon le statisticien WhoScored. Pour l'ancien Stéphanois, nominé récemment parmi les candidats au Golden Boy, prix qui récompense les meilleurs jeunes talents du football européen, cette saison est probablement un tremplin. Recruté pour près de 30 millions d'euros par Arsenal en 2019, sans jamais réussir à s'y imposer, le robuste défenseur a assuré lors de son arrivée être "focus à 1000% sur cette saison" avec l'OM, avant de penser à "ce qui se passera l'année prochaine".

Ses performances, repérées très tôt en Ligue 1, où il s'était installé dans la défense stéphanoise à seulement 18 ans, ne passent pas inaperçues, y compris au sein du club londonien, qui pointe à la 13e place de Premier League.  "Il a toutes les caractéristiques du défenseur central moderne", avait averti le président Pablo Longoria lors de sa présentation. Un profil recherché, donc, mais qui fait le bonheur de l'OM et de la Ligue 1 pour l'instant.  


>