Ligue 1 : Nouveau PSG, nouvelles ambitions ?

Reuters

La démonstration effectuée il y a une semaine au Trophée des champions face à Nantes (4-0) sans Mbappé, suspendu, a donné un premier aperçu de l'effet Galtier. Après un an et demi de prestations sans saveurs durant le mandat de Mauricio Pochettino, l'arrivée du technicien français, épaulé par le directeur du football Luis Campos, désormais le véritable patron du secteur sportif, a eu le don de réveiller des stars endormies. Défense à trois, groupe plus impliqué et vedettes au garde-à-vous: la préparation parisienne s'est déroulée sans accrocs. Mais le PSG entre enfin dans le vif du sujet avec l'ouverture de la L1. Galtier va mesurer d'emblée l'attente que suscite chaque sortie de sa nouvelle équipe et l'obligation de résultat qui va avec.

"On fait ce métier pour être dans la compétition et vivre des émotions, les entraînements et les entretiens sont une chose, mais on vit pour la compétition, a expliqué l'ancien coach de Nice. Quand le PSG se déplace, c'est souvent le match de la saison pour l'équipe qui reçoit et les stades sont pleins. On a envie de rentrer dans ce championnat du mieux possible." Même si la question de l'équilibre défensif est au centre des préoccupations de l'entraîneur parisien, le danger pour les champions de France ne viendra pas a priori immédiatement des Clermontois (17e et premiers non-relégables en 2021-2022). Mais il y aura nécessité de briller très vite, histoire d'accentuer la rupture nette avec l'ère Pochettino et de se préparer pour les joutes en Ligue des champions, comme toujours le principal objectif du PSG.

Mbappé, le grand retour

La belle connexion retrouvée entre Messi et Neymar contre les Canaris contraste déjà avec les performances insipides des deux stars la saison dernière. Il s'agira cette fois d'y ajouter Mbappé, de retour de suspension. Devenu la figure de proue du projet parisien avec sa prolongation, le champion du monde va sans doute vouloir imposer sa patte pour ne pas laisser le beau rôle à Messi et Neymar, décisifs au Trophée des champions (ouverture du score de l'Argentin, doublé du Brésilien). Après avoir porté à bout de bras le club de la capitale les mois précédents, le meilleur buteur de la L1 depuis quatre ans ne compte sûrement pas quitter le haut de l'affiche à Paris.

D'autant que l'attaquant français a clairement fait de la restauration de l'autorité du club sur la scène hexagonale la première condition de son redressement. Satisfaire l'ambition des propriétaires qatariens, à savoir gagner la C1, "passe par refaire l'unanimité sur le plan national", selon le joueur. "Les deux dernières saisons, on faisait moins peur, on était moins intouchable", a-t-il également lancé fin juin. Il n'oublie pas non plus ses objectifs personnels. Très attaché aux records et soucieux de laisser une trace dans l'histoire, Mbappé, actuellement bloqué à 171 unités à Paris, aura à cœur de s'approcher encore un peu plus des 200 buts d'Edinson Cavani.


>