Ligue 1 : L'OL chute à Montpellier

Reuters


Un de chute pour l’Olympique Lyonnais ! L’équipe de Rudi Garcia a essuyé ce mardi son premier revers de la saison. Avec un onze de départ remanié pour cause de turnover forcé, elle s’est inclinée sur le terrain de Montpellier, un lieu où son coach ne s’est encore jamais imposé. Les Gones ont connu une fin de première cauchemardesque, avec notamment l’expulsion de leur nouveau capitaine Houssem Aouar, et c’était trop compliqué ensuite de se remettre à l'endroit.

 

Aouar a vu rouge


La partie avait pourtant bien commencé pour les Rhodaniens et ils étaient proches de se retrouver devant dès la 3e minute, n’était-ce le poteau adverse, qui a repoussé la tentative de Karl-Toko Ekambi. Ce dernier n’est décidément pas verni depuis un mois, et ses ratés face au but sont souvent synonymes de soirée frustrante pour sa formation.

Après un gros manqué d’Andy Delort (27e), le match a basculé à la 37e minute lorsque Léo Dubois a commis une faute dans la surface. Le pénalty fut logique et Savanier l’a transformé avec succès d’une jolie panenka. Un premier coup dur qui fut suivi par un autre pour l’OL. Juste avant la pause, Aouar a laissé ses coéquipiers à dix pour une grosse semelle sur Arnaud Souquet. Une expulsion qui paraissait un peu sévère, même après le recours à la VAR.

 

Savanier, le bourreau des Gones


Avec un homme en moins et un but à remonter, la tâche des Lyonnais était devenue délicate. Cela ne les a pas empêchés d’être entreprenants en seconde période. Malheureusement pour eux, ils ont été moins efficaces que leurs opposants. Certes, l’entrant Memphis Depay a réduit le score à la 82e sur pénalty, mais l’attaquant néerlandais a aussi vendangé devant (73e), de même que Marcelo (70e). Tandis qu’en face, Savanier, décidément en verve, n’a pas raté l’opportunité d’assurer le break. A la 59e, et sur une excellente offrande de Mihailo Ristic, il a placé un tir au ras du poteau, qui a fini au fond et qui a pesé lourd au moment du coup de sifflet final.

 
Au final, Montpellier l’a donc emporté 2 à 1, prolongeant sa belle série à domicile. L’équipe de Der Zakarian double son adversaire du jour au classement. Pour l’OL, il s’agit d’un faux-pas ennuyeux, même s’il n’y a rien d’alarmant à ce stade de la saison. Les Gones ont la chance de rejouer dès vendredi pour tenter de rebondir.