Ligue 1 : Lille, roi du "money time"

Reuters
A trois journées de la fin de la saison, le LOSC à les cartes en main, et peut remporter le quatrième sacre de son histoire après ceux de 1946, 1954 et 2011. Redevenu leader en allant s’imposer au Parc des Princes lors de la 31e journée (0-1), le club lillois compte un point d’avance sur le PSG, alors que Monaco et Lyon, désormais distancés, pointent respectivement à cinq et six longueurs des Dogues.

Et si les hommes de Christophe Galtier vont terminer la saison contre Saint-Etienne et Angers, qui ont quasiment assuré leur maintien, ils doivent d’abord effectuer un court mais périlleux déplacement vendredi soir à Lens, cinquième du classement et qui n’a aucune intention de laisser filer ce derby. D’autant plus que les Sang et Or sont talonnés par l’OM et Rennes. Mais leurs voisins lillois, qui l’avaient facilement emporté lors du match aller en octobre (4-0), ne vont rien lâcher. Et ce jusqu’à la dernière seconde…


Le "Galtier Time"

Une statistique assez incroyable confirme d’ailleurs l’abnégation de ce groupe. Sur les 59 buts inscrits par le LOSC cette saison en Ligue 1, 14 l’ont été à la 85e minute ou après ! Cela s’était encore vérifié avant la facile victoire du week-end dernier contre Nice (2-0), avec trois matchs consécutifs où les Nordistes ont marqué dans les cinq dernières minutes du temps réglementaire, à Metz (2-0), contre Montpellier (1-1) et surtout lors du choc face à l’OL au Groupama Stadium, où Burak Yilmaz a inscrit le but vainqueur à la 85e minute (2-3).

Des buts tardifs qui ont permis au club lillois de gagner 12 points dans les cinq dernières minutes depuis le début de saison. Les Lensois, qui sortent d’une défaite dans un autre gros match, à Paris, sont donc prévenus, il ne faudra pas faiblir lors de ce que l’on appelle désormais le «Galtier Time»…

>