Ligue 1 - Lille - Gourvennec: "garder les habitudes de jeu qui ont fait leurs preuves"

Icon Sport

QUESTION: Arrivez-vous avec un projet de jeu ou comptez-vous profiter de l’héritage de Christophe Galtier ? 

REPONSE: "J’ai entraîné quasiment dix ans non stop et, quand on est en poste, on est sans arrêt dans un process qui ne s’arrête jamais. On enchaîne les matches, c’est beaucoup d’énergie, et il y a deux ans j’ai souhaité faire une parenthèse pour continuer à m’améliorer et à apprendre. Pendant deux ans j’ai été consultant pour Canal + en gardant un œil d’expertise sur la Ligue 1 et j’ai fait une formation de manager au CDES (Centre de droit et d'économie du sport) de Limoges.

La saison dernière j’ai énormément observé Monaco et Lille, celle d’avant c'était Lyon et Lille, donc j’ai vu beaucoup de matches du Losc. Je sais comment Christophe Galtier fonctionnait et je connais ses idées de jeu. Avec ce que le groupe a fait depuis plusieurs saisons, il a besoin de continuité. C’est fondamental de le garder dans des habitudes de jeu qui ont fait leurs preuves et dans lesquelles les joueurs se sentent bien."

Q : Vous arrivez seul, avec un staff déjà construit et un effectif pas stabilisé, est-ce que cela vous pose un problème ?

R : "Cela change mes habitudes de travail… Encore que, quand j’ai démarré ma carrière en amateur, je suis allé mettre les mains dans le cambouis, ce que ne font pas toujours les anciens pros, et j’étais arrivé seul dans mon club de La Roche-sur-Yon. La première fois où je suis allé à Guingamp, j’étais seul aussi, donc ce sont des choses que je connais. Quand on est entraîneur, il faut une capacité d’adaptation, réussir à aller vite et produire vite pour bien accompagner les joueurs. Il y a peut-être des ajustements et c’est toujours un défi d'arriver dans un club qui marche mais je suis heureux de le relever."

Q : Quel est votre emploi du temps depuis que vous avez pris l’équipe en main et quels sont vos objectifs, notamment en Ligue des champions ?

"J’ai insisté sur la mentalité de travail, qu’ils ont mais qu’il faut qu’ils cultivent encore."

: "On a signé lundi, je suis arrivé au stage aux Pays-Bas le soir et j’ai fait un discours assez court aux joueurs et au staff. On a fait deux séances d’entraînement le lendemain, j’ai vu un groupe qui fonctionne bien, où c’est huilé, et il faut l’accompagner et entretenir cette exigence. J’ai insisté sur la mentalité de travail, qu’ils ont mais qu’il faut qu’ils cultivent encore. Il n’y a qu’un champion tous les ans mais il faut bosser pour gagner et être le plus haut possible. Il faudra qu’on soit le plus prêt possible pour le Trophée des champions début août parce que c’est un titre à aller chercher. En Coupe, on ne peut jamais planifier un parcours mais on veut représenter le Losc avec beaucoup de fierté sur la scène européenne en prenant le maximum de points".


>