Ligue 1 : L'équipe type de la 5ème journée

Chanzy

Clément Maury :

Battu par Monaco (0-1) le Gazélec Ajaccio a pourtant pu s’appuyer sur une prestation fantastique de son portier de 29 ans. S’il a dû s’incliner sur un penalty de Fabinho, Maury a écœuré tour à tour Bernardo Silva, Mario Pasalic et Ivan Cavaleiro. Insuffisant toutefois pour arracher le point du match nul.

Issiaga Sylla :

Le latéral gauche du Gazélec, aligné à droite au coup d’envoi contre Monaco, ne s’est pas privé pour apporter son écot aux attaques corses. Son tir à bout portant, repoussé tant bien que mal par Subasic, aurait pu couronner une très belle prestation du défenseur prêté par Toulouse.

Jérémy Sorbon :

Le défenseur breton de 32 ans a usé de toute son expérience pour faire déjouer les attaquants niçois. Rarement débordé, Sorbon a eu le mérite de ne jamais se relâcher tout en consolidant l’axe défensif guingampais aux côtés de Kerbrat.

Sylvain Armand :

Au sein de la défense à trois qu’il compose avec Mexer et Mendes, Armand a été d’une efficacité exemplaire. Face à Nantes, son club formateur, l’ancien parisien n’a jamais été débordé et a permis de sécuriser une défense rennaise bien en place.

Benjamin Mendy :

Si tout Marseille a brillé contre Bastia, le latéral olympien est peut-être celui qui a le plus rayonné lors du succès au Vélodrome. Auteur de l’ouverture du score, il a beaucoup travaillé dans son couloir, pour finalement offrir une passe décisive à Batshuayi.

Younousse Sankharé :

53 matchs que le milieu guingampais n’avait pas trouvé le chemin des filets. Contre Nice, Sankharé a mis fin à cette longue période de disette, offrant par la même occasion la victoire à l’EAG après un match solide et plein de dynamisme de sa part.

Yann Jouffre :

Pour son premier match après son retour de blessure, le milieu des Merlus a fait un bien fou à Lorient. Après avoir égalisé contre Angers, Jouffre a délivré une passe décisive pour Majeed Waris sur un excellent ballon en profondeur.

Wahbi Khazri :

Souvent à l’initiative des offensives bordelaises, le milieu tunisien a beaucoup proposé sur la pelouse du Parc des Princes. Profitant d’une énorme erreur de Kevin Trapp, il a égalisé pour Bordeaux et signé sa troisième réalisation de la saison en Ligue 1.

Romain Alessandrini :

Souvent maladroit et peu inspiré depuis le début de saison, Alessandrini s’est en partie fait pardonner par l’exigeant public marseillais contre Bastia. Son doublé a couronné un match plein de la part de l’ailier de 26 ans.

Paul-Georges Ntep :

Pour son retour en tant que titulaire, Ntep a grandement contribué au succès de sa formation. Unique buteur de la rencontre suite à un ballon mal repoussé par Dupé, l'international tricolore aurait aussi dû bénéficier d'un penalty évident en première période. Pas toujours heureux sur ses corners, il a amené beaucoup de danger dans son couloir gauche.

Edinson Cavani :

Un premier but plein d’opportunisme consécutif à une erreur de Carrasso, puis le doublé sur un coup-franc idéalement placé. Si Paris n’a pas livré le match attendu face à Bordeaux, l’Uruguayen, meilleur buteur du PSG avec 4 buts, a quant à lui fait sa part du boulot face aux Girondins.

 


>