Ligue 1 : Le PSG s'en sort, mais perd Neymar

Le Paris Saint-Germain aime décidément se faire du mal... Malgré sa supériorité numérique durant une mi-temps, le club de la capitale a dû batailler pour prendre le dessus sur Saint-Étienne (1-3), ce dimanche, pour le compte de la 15eme journée de Ligue 1. Menée après une réalisation de Denis Bouanga (25eme), la bande à Mauricio Pochettino a renversé la vapeur après l’expulsion directe de Timothée Kolodziejczak grâce à Marquinhos (45eme+2, 90eme+1) et Angel Di Maria (79eme). Un succès qui permet au vice-champion de France de prendre provisoirement 14 points d’avance sur Nice, en tête du classement, tandis que l’ASSE reste scotchée à la 19eme position.

Les Verts plombés avant la pause


Paris pensait vivre un match sans vague après un premier quart d’heure nettement dominé. Neymar voyait son but refusé pour un hors-jeu (5eme) alors que Kylian Mbappé (14eme) et Marquinhos (15eme) donnaient des frissons à Étienne Green. Mais avec l’apparition de la neige à Geoffroy-Guichard, les Parisiens perdaient de leur superbe, tandis que les Verts retrouvaient des couleurs. Après cinq minutes d’intense pression sur la défense parisienne, Wahbi Khazri illuminait la rencontre d’une merveilleuse ouverture de l’extérieur du pied droit pour mettre hors de position ses adversaires et permettre à l’opportuniste Denis Bouanga, à l’affût après une occasion ratée de Timothée Kolodziejczak, de fusiller Gianluigi Donnarumma (1-0, 25eme). Contraints d’accélérer la cadence, les Franciliens ne trouvaient pas la solution. Ils subissaient des charges parfois violentes des Verts, qui n’hésitaient pas à jouer à la limite afin de les intimider. Malgré tout, le club de la capitale se rapprochait du but gardé par Étienne Green, qui se montrait décisif sur un centre dangereux d’Achraf Hakimi (39eme), sur une frappe du pied gauche de Neymar (40eme) avant de réaliser un arrêt exceptionnel lors d’un duel avec Kylian Mbappé (41eme). L’attaquant français, brouillon, se rattrapait bien en provoquant l’expulsion directe de Timothée Kolodziejczak peu avant la pause (45eme). Un tournant pour l’ASSE puisque sur le coup franc qui suivait, Lionel Messi déposait un ballon parfait sur la tête de Marquinhos pour l’égalisation (1-1, 45eme+2).

 

Paris à l’usure


Ce but aurait pu, et dû, libérer le PSG. Mais l’exact contraire se passait. Dans une configuration attaque-défense, Paris balbutiait son football avec une imprécision dans le dernier geste assez incroyable. Kylian Mbappé, loin d’être dans un grand jour, ratait tout ce qu’il entreprenait, à l’instar de Neymar et Lionel Messi, qui manquaient une énorme double occasion (68eme). En face, les Verts se montraient solidaires des deux côtés du terrain. Denis Bouanga exploitait les moindres espaces pour donner du fil à retordre à Gianluigi Donnarumma (47eme, 62eme) tandis que Ryad Boudebouz, placé très bas sur la pelouse, réalisait des prouesses grâce à sa justesse technique pour permettre à son équipe de respirer sur ses sorties de balle de grande qualité. Mais à force de subir, la défense verte finissait par craquer. En manque de réussite jusqu’ici, Lionel Messi trouvait l’inspiration afin de glisser un ballon précis sur sa droite pour Angel Di Maria, sans pitié sur sa frappe enroulée du pied gauche (1-2, 79eme). Un but qui mettait malheureusement fin au rêve de l’ASSE de poursuivre sa série d’invincibilité. Une fin de match toutefois amère pour Paris, qui perdait Neymar, victime d’une sérieuse entorse de la cheville gauche après un tacle d’Yvann Maçon. Le Brésilien n’a pas eu l’occasion d’assister au troisième but de son équipe, une nouvelle fois signé Marquinhos, qui reprenait de la tête un centre parfait de Lionel Messi, triple passeur décisif (1-3, 90eme+1). Le PSG a dû batailler mais il a finalement réussi à repartir du Chaudron avec les trois points, comptant désormais 14 unités d’avance sur son dauphin, Nice.

 


>