Ligue 1 : Le PSG déroule à Strasbourg



Cette fois, pas de mauvaise surprise pour le PSG. Après l'incroyable performance des hommes de la capitale en Bavière en Ligue des Champions mercredi, la transition en championnat et la formation de Strasbourg, s'est idéalement déroulée. Privés de neuf joueurs dont Neymar, qui purgeait son premier match de suspension, les Parisiens comptaient tout de même parmi les titulaires, Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé, deux éléments très sollicités ces derniers temps. En effet, même à trois jours du rendez-vous retour contre le géant bavarois, Mauricio Pochettino ne souhaitait prendre aucun risque dans la poursuite du leader lillois. Contre Strasbourg, vainqueur la semaine dernière de Bordeaux, seule la victoire comptera. Les dix premières minutes de la rencontre ont tout de même dû lui donner quelques sueurs froides, surtout lorsque la tentative de Thomasson heurtait le poteau droit de Keylor Navas. Mais heureusement pour lui, la suite allait largement le rassurer. Si Bakker était le premier à solliciter Sels, c'est bien Kylian Mbappé le meilleur dans l'exercice. Au quart d'heure de jeu, le Français nous rappelait au bon souvenir du match de mercredi en réalisant le même type d'action que sur son second but. Cette fois, l'ancien Monégasque s'emmenait le ballon sur sa gauche en ayant pris le soin de déposer Koné puis glissait le ballon du pied gauche sous les jambes du portier alsacien (0-1, 16'). Nul doute que le Français, à la volonté farouche de disputer tous les matchs, n'avait pas prévu de se reposer entre deux rendez-vous européens. Dix petites minutes après, Danilo Pereira, membre de la charnière centrale avec Kimpembe, s'offrait un cavalier seul pour percer la défense bleu et blanche avant de glisser à Sarabia qui doublait la mise (0-2, 25').

Navas sort, Paredes buteur


Asphyxiés, pris à la gorge, les hommes de Thierry Laurey avaient bien du mal à exister malgré le travail intéressant de Guilbert sur son côté droit. À quelques secondes du repos, le PSG mettait un dernier coup de collier pour fermer la boutique et permettre à Pochettino d'opérer un large turnover. Sur une grosse accélération de Mbappé depuis la ligne médiane, Kean réalisait un bon appel dans la profondeur, le Français lui glissait dans l'intervalle et le joueur prêté par Everton ne se faisait pas prier pour alourdir la marque (0-3, 45'). Au retour des vestiaires, le coach argentin fait le choix de sortir Navas, par simple précaution (fatigue musculaire) mais laisse le reste de la troupe sur la pelouse. Malgré le score, Sels sauve encore les siens d'une belle déculottée, très souvent face à Kean dont l'état de forme est assez illisible. Après l'heure de jeu, le PSG est logiquement moins entreprenant et se fait surprendre par l'entrant Sahi d'une sublime reprise dans la lucarne de Rico sur un centre de Bellegarde (1-3, 63'). Dans la foulée de cette réduction de l'écart, Rico et Sels réalisaient de beaux arrêts mais le PSG, désireux de bien figurer avant le quart de finale retour contre le FCB, faisait parler une dernière fois la poudre sur un coup de canon de Paredes sur coup franc (1-4, 79'). Assez pour plier la rencontre et faire le plein de confiance avant un match d'un tout autre calibre.

>