Ligue 1 : Et si Paris ne terminait pas sur le podium ?

Federico Pestellini / Panoramic

"Ce sont des matchs qu’il faut gagner parce qu’après il n’y aura plus beaucoup de possibilités de gagner le titre. Il faut féliciter Monaco mais aussi faire un mea culpa parce qu’on prend un but après cinq minutes et ça ne peut pas arriver". Le sentiment exprimé par Marco Verratti au sortir de la défaite concédée dimanche soir au Parc des Princes par le PSG (0-2) témoignait bien d'une inquiétude générale au sein du club francilien. Championne de France en titre, l'équipe de la capitale est située à la troisième place, à une distance de quatre points du leader lillois, mais elle ne possède plus que deux points d'avance sur son bourreau de dimanche.

Un point sur douze possibles pour le PSG face à Lille, Lyon et Monaco

Finaliste de la dernière édition de la Ligue des Champions, le PSG est dans une situation très favorable afin de se qualifier en quarts de finale cette saison, après sa démonstration sur la pelouse du Camp Nou, mais le spectre d'une possible absence à la prochaine C1 commence à se dessiner, surtout suite au revers concédé contre les joueurs dirigés par Niko Kovac. "Il ne faut pas seulement tout donner en Ligue des Champions, Il y a de grandes équipes en France. On doit aussi se donner à 100% en Ligue 1. Personne ne nous fait de cadeaux", disait aussi le milieu de terrain italien, rentré à l'heure de jeu. Toutes les soirées ne sont pas aussi belles que celle vécue à Barcelone mais ce qui est certain, c'est que le bilan du PSG face aux autres membres du top quatre de Ligue 1 est désastreux. En quatre confrontations directes face à Lille (0-0), Lyon (défaite 0-1) et Monaco (défaites 3-2 et 0-2), les partenaires de Marquinhos n'ont su glaner qu'un point sur douze possibles.

 



À l'aube du printemps, d'ordinaire si tranquille pour les joueurs du PSG en championnat, la nécessité de réaliser des séries va devenir de plus en plus urgente pour une formation toujours privée de Neymar et Angel Di Maria. Les rencontres face à Lyon puis Lille qui se succéderont lors des 30 et 31èmes journées - 21 mars et 4 avril - pourraient dissiper le brouillard qui commence, doucement, à se former.


>