Ligue 1 Conforama - Bordeaux "pas inquiet", vraiment ?

Panoramic

Le maire de Bordeaux attendra. Alors que Nicolas Florian a réitéré sa volonté de rencontrer les propriétaires américains des Girondins, le président bordelais Frédéric Longuépée, interrogé par France Bleu Gironde, a laissé entendre que l’édile, qu’il avait vu il y a quelques mois avec un responsable de King Street, devrait probablement se contenter cette fois d’un courrier.

Pas sûr que cela ne satisfasse le maire de Bordeaux, très critique envers la gestion du club ces dernières semaines. Un club dont la situation financière interpelle et où les zones de frictions n’ont eu de cesse de se multiplier ces derniers mois, que ce soit au niveau des dirigeants mais aussi avec les supporters. "Je ne veux pas que ce club parte à vau-l’eau, écrivait Nicolas Florian sur Twitter la semaine dernière. Les Girondins sont le patrimoine de la ville : je vais m’impliquer d’avantage dans ce dossier dans les heures à venir."

 

Une plainte va être déposée contre les Ultramarines


Et alors que le club bordelais, dont le déficit est estimé d’après France 3 entre 55 et 60 millions d’euros, doit être entendu par la DNCG début juillet, et va donc devoir convaincre le gendarme financier du football français de la viabilité de son projet, son président jure qu’il n’est "pas inquiet. Nous allons faire preuve de la plus grande transparence. King Street saura honorer ses engagements comme depuis le début", assure encore Longuépée.

Très contesté, ce dernier, ancien directeur général adjoint du PSG, a par ailleurs répété qu’il ne quitterait pas son poste : "Une fois qu'on aura demandé ma démission et que j'aurais expliqué que je ne démissionnerai pas, il faut dialoguer pour avancer. Dénigrer constamment quelles que soient les initiatives que nous prenons, ce n'est pas vraiment constructif." Frédéric Longuépée a aussi confirmé sa volonté de porter plainte contre les Ultramarines, qui avaient diffusé sur les réseaux sociaux des extraits d’une réunion, qui n'avait pas manqué de faire polémique, où il intervenait en compagnie d’Anthony Thiodet, directeur stade et réseau du club.
 

Poyet sur son expérience à Bordeaux :