Ligue 1 : Ces recrues qui ont brillé

Panoramic

Après 17 journées en Ligue 1, certaines recrues estivales ont déjà eu le temps de faire l'unanimité. C'est notamment vrai chez les attaquants où cinq joueurs transférés durant l'été ont déjà passé la barre des sept buts. Moise Kean au PSG, Kevin Volland à Monaco, Gaël Kakuta sous les couleurs du promu lensois, Burak Yilmaz avec Lille ou Tino Kadewere chez le leader lyonnais sont dans cette situation. Ils se sont très bien adaptés à la Ligue 1, un championnat qu'ils découvrent, pour marquer des buts importants dès le début de la saison.

> Kadewere à l'entraînement <

Certaines formations sont même déjà dépendantes de leurs recrues offensives. A Strasbourg, Habib Diallo a été impliqué sur huit buts en onze apparitions alors qu'Amine Gouiri a déjà marqué neuf buts toutes compétitions confondues avec Nice. A Lens, c'est le duo Arnaud Kalimuendo - Ignatius Ganago qui s'est particulièrement illustré.

Sven Botman, c'est du solide


Mais il n'y a pas qu'en attaque que les nouveaux venus ont brillé. Les arrivées de Pape Gueye et Michaël Cuisance sont des réussites à Marseille, à Rennes Nayef Aguerd a été décisif des deux côtés du terrain alors que Sven Botman s'est affirmé comme un des meilleurs défenseurs du championnat sous le maillot lillois. Les créateurs Lucas Paqueta à Lyon et Hatem Ben Arfa à Bordeaux ont aussi eu leur mot à dire. Axel Disasi (Monaco), Romain Faivre (Brest) et Andrès Cubas (Nîmes) méritent une mention. Les gardiens ne sont pas en reste avec les exploits de Jonas Omlin à Montpellier, Paul Bernardoni à Angers ou de Vito Mannone, recruté pour être numéro 3 à Monaco mais titulaire en l'absence de Benjamin Lecomte.

D

Pas que des réussites...


Si ces joueurs ont déjà été adoptés par leur nouveau club, ce n'est pas le cas de tout le monde. Certaines recrues ont été décevantes jusque là mais heureusement pour elles, il reste encore plus de la moitié du championnat pour se rattraper et s'imposer. Parmi les joueurs qui vont devoir redoubler d'efforts d'ici au printemps, on retrouve les Rennais Dalbert et Jérémy Doku, Mauro Icardi dont le transfert définitif au PSG ne lui a pas encore permis de marquer plus de deux buts cette saison, le défenseur niçois Robson Bambu, Jean-Kévin Augustin qui est transparent à Nantes, Panagiotis Retsos à la peine physiquement à Saint-Etienne ou Roger Assalé, recrue la plus chère de l'histoire de Dijon qui n'a pas encore débloqué son compteur buts.

>