Ligue 1 : Caen chamboule tout

SM Caen

C’est un été pas comme les autres pour le SM Caen. Direction, entraineur : l’heure est au changement en Normandie. Après l’éviction de Jean-François Fortin en mai dernier, Gilles Sergent est devenu le nouveau président caennais en fin de saison dernière. Le nouvel homme fort du Stade Malherbe est vite entré dans le bain avec une première grosse décision à prendre : qui pour remplacer Patrice Garande, en fin de contrat après six années de bons et loyaux services ? Le choix s’est finalement porté sur Fabien Mercadal. Un pari alors que ce dernier n’a pas encore gouté aux joutes de la Ligue 1 (voir plus bas).

La tâche ne s’annonce pas simple pour Mercadal qui hérite d’une équipe qui flirte depuis deux saisons avec la zone de relégation (17ème lors de l’exercice 2016-2017, 16ème l’année suivante). Pour cette cinquième saison consécutive au sein de l’élite, l’objectif pour Caen sera à nouveau le maintien. Mais l’équipe normande a été amputée de plusieurs de ses titulaires cet été. Rémy Vercoutre a pris sa retraite, Ivan Santini, meilleur buteur caennais la saison dernière avec 11 réalisations, a rejoint Anderlecht, Youssef Aït Bennasser, prêté, a fait son retour à Monaco, Damien Da Silva et Julien Féret, tous deux en fin de contrat, n’ont quant à eux pas prolongé.

Des départs qui pour l’heure n’ont pas été comblé par les dirigeants du Stade Malherbe, plutôt discrets lors de ce mercato estival. Seules arrivées notables, celles de Casimir Ninga, Prince Oniangué et Yacine Bammou. Pas sûr que cela soit suffisant…

Départs : D.Avounou (Orléans) (p.), Y.Aït Bennasser (Monaco) (r.p.), H.Bazile (Le Havre), V.Bessat (f.c.), D.Da Silva (Rennes) (f.c.), M.Dreyer (Amiens), J.Féret (f.c.), F.Le Joncour (Concarneau), J.Leborgne (f.c.), J.Nkololo (f.c.), I.Santini (Anderlecht), R.Vercoutre (retraite), V.Voisin (Dunkerque) (p.)

Arrivées : C.Alhadhur (Châteauroux) (r.p.), Y.Bammou (Nantes), E.Crivelli (Angers), E.Imorou (Cercle Bruges) (r.p.), J.Louis (Quevilly-Rouen) (r.p.), C.Ninga (Montpellier), P.Oniangué (Wolverhampton), P.Reulet (Boulogne) (r.p.), M.Tchokounté (Paris FC), E.Zelazny (Troyes) (f.c.)

1 - Comme le nombre de point d’écart entre les deux dernières saisons du Stade Malherbe. Caen a en effet bouclé les précédents exercices avec quasiment le même bilan comptable : 10 victoires, 7 nuls et 21 défaites en 2016-2017 et 10 victoires, 8 nuls et 20 défaites en 2017-2018.

Mercadal, prêt pour la Ligue 1 ?

"Je suis heureux que Fabien nous rejoigne. C'est un meneur d'hommes, quelqu'un de charismatique qui possède l'expérience du rôle de n°1. Il se trouve dans une dynamique ascensionnelle" a déclaré le président Sergent lors de l’arrivée de Fabien Mercadal.

Il est vrai que le nouveau coach de Caen est en pleine ascension. Il y a cinq ans, il réalisait son premier coup d’éclat avec Dunkerque. Alors qu’il hérite d’un club de CFA, Mercadal installe durablement le club nordiste en National. Après un passage à oublier à Tours, le natif de Manosque rejoint le Paris FC l’été dernier, initialement pour évoluer en National. Mais finalement le club francilien, battu en barrages, sera repêché pour remplacer au pied levé Bastia (dépôt de bilan) en Ligue 2. Un comble pour l’entraineur d’origine corse, qui relèvera le défi avec brio. Le PFC réalise une saison exemplaire avec à la clé une huitième place (à quatre points des barragistes).  

Mercadal

Désormais, c’est un tout autre examen que Mercadal va devoir passer. La Ligue 1, une grande première pour le coach de 46 ans. Comme pour se rassurer, il a décidé de ramener dans ses bagages son fidèle lieutenant, Malik Tchokounté. Un joueur qu’il a eu sous ses ordres à Dunkerque et au PFC (12 buts en 36 matchs la saison dernière). Le voilà désormais paré pour affronter l’un des plus grands défis de sa carrière d’entraineur.

Retour au bercail pour Prince Oniangué. Après avoir connu Angers, Tours, Reims, Bastia et une expérience plus que mitigée à Wolverhampton, le milieu de terrain fait son retour dans le Calvados. Pensionnaire du centre de formation caennais jusqu’à l’âge de 17 ans, Oniangué avait choisi de poursuivre son apprentissage du côté de Rennes. Aujourd’hui, âgé de 29 ans, l’international congolais revient avec un certain bagage. Il est d’ailleurs l’un des joueurs les plus expérimentés du jeune groupe caenais. Un élément fort sur lequel le nouveau coach, Fabien Mercadal, va surement s’appuyer.

 

Côté terrain, Oniangué va également apporter sa puissance et son impact physique. Ce milieu de terrain,  au profil « box to box », est capable de ratisser mais aussi de se projeter vers l’avant et marquer (10 buts lors de la saison 2013-2014). Un vrai renfort.

Les négociations ont un peu trainé mais Caen est finalement parvenu à le conserver. Malgré l’intérêt de plusieurs clubs français, Jessy Deminguet a signé son premier contrat professionnel avec le club du Calvados cet été. Une bonne nouvelle pour le SMC qui a réussi à garder un pur produit de sa formation. Une satisfaction aussi pour le natif de Lisieux. « C’est un rêve d’enfant. Malherbe était l’équipe que je supportais quand j’étais gamin » a déclaré le joueur de 20 ans.

Deminguet

Arrivé sur la pointe des pieds dans le groupe pro l’été dernier, le milieu de terrain s’est peu à peu fait une place. Depuis ses grands débuts en Ligue 1 en novembre dernier contre l’OM, Deminguet compte 12 apparitions en Ligue 1 (dont 5 titularisations). Le gaucher a également signé son premier but dans l’élite face à Metz d’une superbe bicyclette. Des prestations prometteuses qui ne sont pas passées inaperçues. Le Normand a été sélectionné avec l'Equipe de France U20 pour la première fois en mai dernier pour disputer le Tournoi de Toulon. Cette saison, il devrait bénéficier de plus de temps de jeu. L’occasion de s’exprimer davantage et confirmer les espoirs placés en lui.

« A Nantes, j’étais au point mort. Là, je vais pouvoir me relancer et passer la deuxième vitesse » a déclaré Yacine Bammou lors de sa signature à Caen. L’attaquant, auteur de 3 buts en 16 rencontres la saison passée, s’est engagé pour quatre saisons avec le club normand.


>