Ligue 1 : Angers peste contre la VAR

Reuters

"Rien contre le PSG, rien contre la VAR en elle-même. Contre son utilisation hasardeuse génératrice de frustration et d'inéquité. Demain, nous en tirerons peut-être les bénéfices. Mais cela ne règlera pas le problème. Seul l'aspect sportif devrait influer sur l'issue d'un match", a réagi le club angevin sur son compte Twitter.

Le SCO écrit également: "Nous n'avons pas l'habitude de râler. Nous demandons simplement de la cohérence, de la justice, du respect. Du respect pour des joueurs, un staff, des supporters qui donnent tout."

"Il y a de la frustration"

Dans une réaction à chaud, le défenseur angevin Romain Thomas a exprimé son exaspération vendredi soir en conférence de presse au Parc des Princes: "C'est incroyable ce qui se passe. Qu'on perde 2-1 à l'arrivée... Perdre ici, ce n'est pas une honte. Mais comme ça, non, c'est impossible". "La VAR ça commence à me fatiguer cette histoire, on met des millions dans un truc, on ne sait même pas l'utiliser", a réagi Thomas, qui a aussi regretté qu'une faute préalable commise sur lui par Icardi n'ait pas été signalée. 

"Il y a de la frustration, même de la colère, de l'incompréhension", a aussi souligné vendredi soir l'entraîneur angevin Gérald Baticle. "Je ne me sens pas bien, j'ai toujours dit à ma famille que je ne pleurerais pas sur les décisions d'arbitre, mais c'est plus fort que moi. Je suis favorable à la VAR, qui corrige 80% des erreurs, mais quand vous êtes dans les 20% pas corrigés, c'est très dur", a insisté le coach angevin.


>