L1 : PSG-OM en point d'orgue, Verts et Girondins en mode survie

Panoramic

Le choc : PSG-OM, classique à enjeux

C'est l'heure du classique de la Ligue 1 ! L'opposition très attendue entre le PSG et l'OM, dimanche (20h45) au Parc des Princes, est aussi un duel entre le leader et son dauphin après 31 journées sur 38. Douze points séparent certes les Parisiens des Marseillais, mais l'enjeu est de taille pour les deux formations: en cas de succès du PSG, le club de Kylian Mbappé s'approchera de son 10e titre national, qu'il pourrait s'adjuger dès mercredi à Angers en cas de résultats favorables. En cas de victoire marseillaise, les hommes de Jorge Sampaoli feraient un petit pas vers la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions, et pourraient se targuer d'avoir remporté la confrontation directe, après le match nul obtenu au match aller (0-0). Ils viendraient aussi conclure une semaine parfaite, après la qualification pour les demi-finales de Ligue Europa Conférence décrochée jeudi en Grèce.

E


"C'est le match phare du championnat français. On affronte une équipe qui a beaucoup de joueurs talentueux. Notre objectif, c'est de ramener des points. Nous sommes en forme, nous ne sommes pas complexés. Nous irons là-bas pour jouer et garder la 2e place", a prévenu le Turc Cengiz Ünder dans un entretien au quotidien local La Provence. L'ambiance en tribunes sera-t-elle à la hauteur de l'événement ? La question demeure, car les ultras du PSG n'hésitent pas à montrer leur mécontentement depuis l'élimination en C1.  Les tribunes seront aussi scrutées à Lille, pour le bouillant derby du Nord contre Lens samedi (21h00), entre deux clubs qui ne se quittent pas au classement (Lille est 7e, Lens 8e). Les supporters Sang et Or sont interdits de déplacement pour cette rencontre.

Le joueur : Bouanga, Vert de rage

Denis Bouanga sera-t-il l'homme du maintien de Saint-Etienne ? L'attaquant gabonais met en tout cas toute son énergie dans cette quête, quitte à exploser de colère lorsque les choses vont mal. Bouanga, c'est quatre buts inscrits sur les six derniers matches des Stéphanois, une implication dans six des neuf derniers buts de l'ASSE en L1, mais aussi une "gueulante" mémorable poussée du côté de Lorient la semaine passée après la débâcle 6-2. "On a été nuls à ch... On pensait tout faire en menant 2-0 et finalement on s'est fait tuer, tout simplement", a lancé l'attaquant au micro de Prime Vidéo. "Honte à nous, on fait honte à tout un club. C'est le néant."

A 27 ans, Bouanga ne peut pas grand chose aux dix buts encaissés par les Verts sur les deux derniers matches (6-2 à Lorient, 4-2 contre Marseille), alors qu'il est directement impliqué dans 33 buts dans l'élite (24 réalisations, 9 passes décisives) depuis son arrivée dans le Forez en juillet 2019. Pour sortir du "néant" et remonter au classement, la réception de Brest samedi offre aux Verts (18e), et donc à Bouanga, un adversaire de milieu de tableau (12e) qui ne peut plus espérer grand chose de sa fin de saison.

Le chiffre : 3, Bordeaux en rêve

A Lyon dimanche (17h05), Bordeaux, 19e, recherche un troisième match d'affilée sans défaite (série inédite depuis octobre) et une troisième victoire de la saison à l'extérieur (après le 2-1 à Saint-Etienne le 18 septembre et le 2-1 à Troyes le 12 décembre). L'espoir de sortir de la zone rouge pour la première fois en près de trois mois donne de l'énergie aux Girondins, devancés d'une longueur par Saint-Etienne avant le week-end. Attention néanmoins à l'OL (10e), qui reste sur trois matches sans défaite en Championnat et a encore une petite chance de disputer une Coupe d'Europe la saison prochaine... Les Gones cherchent à sauver leur saison comme ils peuvent, après la piteuse élimination subie jeudi en Ligue Europa devant West Ham (3-0).

 


>