L1 (J36) : Strasbourg se relance à Brest

Panoramic


Sixième au coup d’envoi de la rencontre et en course pour une place en Europe en fin de saison, Strasbourg se rendait ce samedi sur la pelouse du Stade Brestois dans le cadre de la 35e journée. Des Bretons, onzièmes de Ligue 1, maintenus, dont le seul objectif est de terminer cette saison le plus haut possible en championnat. Deux équipes ambitieuses, donc, dont les intentions ont rapidement été vues par les Bretons. En effet, Mounié, à la réception d’un corner de Belaïli, a trouvé le poteau de Sels, tout heureux de voir le ballon échouer en dehors de ses filets. A la demi-heure de jeu, c’est Gameiro qui a également alerté à son tour Bizot, le gardien brestois. Parfaitement lancé dans la profondeur, l’ancien attaquant du Paris Saint-Germain a vu sa frappe échouer sur la barre du but breton.

Strasbourg trouve la faille, Brest croit égaliser



Au cours d’un deuxième acte plus tactique, ce sont les Alsaciens qui ont trouvé la faille. En effet, c’est Gameiro, encore lui, qui a permis à sa formation de débloquer la situation dans une rencontre qui semblait, malgré les nombreuses occasions des deux côtés, se diriger vers un 0-0. Une nouvelle fois lancé à la limite du hors-jeu par Bellegarde, Gameiro s’est présenté devant Bizot. Malgré sa première intervention, le portier brestois a vu Hérelle remettre Gameiro en jeu. L’attaquant du Racing a terminé cette action en marquant dans le but vide (0-1, 71e). Dans la foulée de cette action, le stade Francis-le-Blé exulte et croit à l’égalisation de Satriano. Alors que tout le monde s’était replacé pour jouer le coup d’envoi, l’arbitre décida finalement d’annuler le but pour une position de hors-jeu peu évidente de Mounié.

Au classement, grâce à ce succès en Bretagne, Strasbourg grimpe à la 5e place de Ligue 1 et double Nice, grâce à une meilleure différence de buts. Des Niçois qui affronteront Saint-Etienne, mercredi, en match en retard. De son côté, Brest reste 11e.

>