L1 (J31) : Saint-Etienne se rassure à Nîmes

Dans un match capital dans la course au maintien, l’AS Saint-Étienne s’est imposée avec maîtrise dans le Gard, face au Nîmes Olympique (0-2). Les buts de Wahbi Khazri (23eme) et de Denis Bouanga (66eme) permettent aux hommes de Claude Puel de prendre sept points d’avance sur leurs adversaires du jour, à sept rencontres de la fin du championnat.

Khazri et ses coéquipiers n’ont pas perdu de temps


Les hommes de Pascal Plancque ont eu beaucoup de difficulté à mettre de l’intensité dans leur jeu en début de rencontre, malgré tout l’enjeu de cet affrontement. Il n’en fallait pas beaucoup plus aux Verts. Sur un centre de Miguel Trauco, Adil Aouchiche était le premier à alerter Baptiste Reynet. Mais sa tentative du gauche manquait de puissance pour inquiéter l’ancien gardien de Dijon et de Toulouse (9eme minute). Les duels rugueux se multipliaient dans cette première période, surtout côté nîmois, sans que cela ne profite aux coéquipiers de Renaud Ripart. Plus à l’aise techniquement et plus inspirés dans leurs prises d’initiative, les Stéphanois ne vont pas tergiverser. Sur un long ballon dans la profondeur de Pape Abou Cissé, Charles Abi pouvait contrôler et servir Wahbi Khazri, seul dans l’axe. Il n’en fallait pas plus à l’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux pour contrôler de la semelle et adresser une frappe impitoyable du droit à 25 mètres, imparable pour le dernier rempart gardois (0-1, 23eme minute). Malgré un but hors-jeu de Moussa Koné, consécutif à une jolie frappe de Zinédine Ferhat sur le poteau gauche (39eme), l’équipe de Mathieu Debuchy gardait l’avantage à la pause.

Belle 300eme pour Hamouma


Au retour des vestiaires, ce sont toujours les hommes de Puel qui dominaient les débats. Pour preuve, Harold Moukoudi manquait de peu d’inscrire un nouveau but sur corner, mais sa reprise de la tête après un corner de Trauco terminait sur le haut de la transversale de Reynet (55eme). Et la sentence tomba : à la suite d’une récupération haute de Mahdi Camara, très performant ce dimanche, Denis Bouanga pouvait contrôler et armer une frappe soudaine du droit, à 25 mètres et surtout imparable pour Reynet et son petit filet (0-2, 66eme minute). La fête aurait pu être totale si la sublime reprise acrobatique de Romain Hamouma sur un ballon mal repoussé du défenseur Naomichi Ueda avait été validée (69eme), mais l’attaquant des Verts, entré en jeu pour son 300eme match dans l’élite, verra son but annulé pour un hors-jeu du passeur, Bouanga, au départ de l’action. Avec ce succès, Saint-Étienne se donne de l’air et prend sept points d’avance sur le barragiste, le… Nîmes Olympique. Les coéquipiers d’Adrian Cubas, eux, concèdent une 18eme défaite dans l’élite cette saison, en 31 matchs. Pas de bon augure avant le déplacement des Crocodiles chez un autre concurrent dans la course au maintien, le Stade Brestois (16eme avec 35 points, Nîmes en compte 29), dimanche prochain.

>