L1 (J31) : Reims et Rennes se neutralisent

Reims n’avait plus perdu depuis six matchs, Rennes restait sur deux victoires consécutives. Les hommes de David Guion pouvaient composter leur maintien en cas de résultat favorable, ceux de Bruno Genesio se rapprocher de la 5eme place qualificative pour la Ligue Europa Conférence. Il y avait donc de l’enjeu entre le 12eme et le 8eme de Ligue 1 au coup d’envoi. Dans cette rencontre, Alfred Gomis a failli plomber ses coéquipiers après 15 minutes. Le portier sénégalais, qui venait de se jeter dans les pieds de Boulaye Dia, a relancé directement sur Nathanaël Mbuku. Le jeune ailier s’est alors mis sur son pied gauche, pour enrouler de 25 mètres en visant la cage désertée, mais le ballon est retombé juste derrière la barre !

Sur l’action suivante, Serhou Guirassy a voulu remettre son équipe dans le bon sens, en prenant sa chance d’une frappe soudaine à l’entrée de la surface. Predrag Rajkovic est allé vite au sol sur sa droite pour repousser… sur Steven Nzonzi, qui avait suivi et s’est jeté. Mais Thomas Foket avait suivi lui aussi, et son tacle a empêché le champion du monde d'ouvrir le score. Le 4-4-2 breton a imposé sa supériorité collective au fil du premier acte, au cours duquel les Marnais se sont progressivement repliés. A la 29eme, Martin Terrier s’est appuyé sur Guirassy pour enrouler du droit, des 16 mètres, obligeant Rajkovic à claquer au-dessus de sa barre. Le Stade Rennais tissait sa toile, mais ni Terrier, Guirassy et Benjamin Bourigeaud ne parvenaient à bénéficier d’une fenêtre de tir suffisamment élargie pour mettre le portier serbe en difficulté. Avec 0-0 à la pause, le Stade de Reims s’en sortait bien.

Une deuxième période échevelée


Les protégés de David Guion avaient pu reprendre leur souffle au vestiaire et testèrent Gomis quelques minutes après la reprise. Décalé à l'issue d'une belle séquence, Foket a fait mine de centrer pour mettre le coup de pied en visant le soupirail droit. Le gardien rennais a plongé, repoussant le tir de façon peu académique et se faisant peur, le ballon roulant ensuite juste devant le poteau. Une situation chaude qui refroidissait les visiteurs. Les Bretons reculaient, et Moussa Doumbia en profitait ! A l’heure de jeu, l’ailier malien a fixé Nzonzi et Adrien Truffert, puis a décalé Mbuku, qui a contrôlé et croisé du gauche. Pas très puissante, mais bien placée, la frappe a obligé Gomis à se détendre de tout son long... Le portier sénégalais a renvoyé le ballon dans les pieds de Dia, qui a conclu sans opposition, inscrivant ainsi sa 14eme réalisation de la saison ! Glacés, les visiteurs perdirent en qualité collective, mais bénéficièrent d’un coup de pouce de Wout Faes à la 74eme, quand le central belge s’écroula sur Guirassy en pleine surface. L’attaquant rennais convertit la sanction lui-même, ouvrant le pied droit tout en décontraction alors que Rajkovic était parti de l'autre côté.

Grâce à Guirassy, Rennes est revenu deux fois au score


A la 80eme, Ghislain Konan a chipé un ballon à Romain Del Castillo, remonté dix mètres, et a pris sa chance du gauche. Sèche, croisée, sa frappe fila dans le soupirail droit de Gomis ! Reims venait de reprendre la mène, mais Guirassy allait encore égaliser dans la foulée. Si, sur le corner botté par Del Castillo, Nayef Aguerd avait gêné la sortie de Rajkovic, l’homme providentiel des Bretons ne faisait pas de sentiment pour inscrire son doublé de près au second poteau. Quelques instants plus tard, Moreto Cassama fit du petit bois avec Eduardo Camavinga sur un tacle pas du tout maîtrisé et très dangereux. Reims termina la rencontre à 10 et la jeune merveille rennaise dut sortir, au grand dam de son encadrement. Une fin de partie en eau de boudin, après une deuxième période échevelée.

>