L1 (J31) : Brest et Nantes se neutralisent



Un match nul très équilibré (1-1) et une interruption d’un quart d’heure en seconde période : c’est ce qu’on retiendra de cette opposition entre le Stade brestois et le FC Nantes, ce dimanche après-midi à Francis-Le Blé. Brendan Chardonnet a répondu à Randal Kolo Muani, Nantes reste 8eme (46 points) et Brest conforte sa 12eme place (39 unités) en se rapprochant du maintien.

Kolo Muani dans tous les coups


Le FCN a très bien démarré et a scoré dans les dix premières minutes sur une action orchestrée par les talents de son centre de formation : Quentin Merlin a pris son couloir pour faire parler sa qualité de centre, Kolo Muani s’est glissé au milieu de la défense finistérienne et a réussi à placer une pure reprise d’attaquant qui a fait mouche (10eme). À la demi-heure de jeu, Pedro Chirivella aurait pu faire le break à la suite d’un corner (32eme) mais Marco Bizot en a décidé autrement. La deuxième période a été décousue, et pour cause : à peine cinq minutes après la reprise, quelques supporters brestois ont fait irruption sur la pelouse et la partie a été interrompue durant quinze bonnes minutes, les 22 acteurs retournant au vestiaire.


Le bon coaching de Der Zakarian


Après ça, Bizot a de nouveau sauvé les siens devant Andrei Girotto (58eme) et les locaux ont eu un gros temps fort à l’heure de jeu : Lilian Brassier a trouvé Lafont (67eme) et dans la foulée Chardonnet a égalisé (67eme) sur un corner où les entrants brestois se sont mis en valeur (centre de Youcef Belaïli, tête de Steve Mounié). Mounié a bien failli retourner la situation sur l’action suivante (69eme) et les jambes de Kolo Muani ont fait mal aux hommes de Michel Der Zakarian pendant 90 minutes (Chirivella a bien failli en profiter à la 85eme), mais le nul est à l’arrivée logique (12 tirs partout dont la moitié cadrés, une possession équitable). Pour la troisième confrontation cette saison entre ces deux formations, le SB29 parvient enfin à neutraliser le futur finaliste de la Coupe de France.

>