L1 (J22) : Bordeaux se donne de l'air en battant Strasbourg

Du spectacle et des buts dans ce match des extrêmes où chaque équipe a eu sa mi-temps. La première était clairement pour Bordeaux qui a pris les devants grâce à un doublé de Hwang et un but d’Elis ; Gameiro avait répondu juste avant la pause. En seconde période, Strasbourg réagissait et Gameiro s’offrait un doublé avant que Hwang inscrive son troisième but. Un but de Waris à la dernière minute ne suffisait pas à faire basculer le match et Bordeaux célébrait une victoire tant attendue (4-3).

Les caviars d’Oudin


Match décisif à priori pour l’avenir de Vladimir Petkovic sur le banc des Girondins de Bordeaux. Pas facile pour autant d’espérer une issue positive pour les Bordelais qui recevaient des Strasbourgeois en pleine forme. Sur une série de trois victoires consécutives, les joueurs de Julien Stéphan sont parfaitement positionnés dans la course à l’Europe et ont bien l’intention d’y rester. Bilan inverse pour Bordeaux avec trois défaites en autant de matchs et surtout une gifle reçue par Rennes (6-0) lors de la dernière journée. Dès l’entame de match, les Bordelais ont montré qu’ils avaient les crocs en étant très présents dans les duels. Et cela n’a pas mis longtemps à être payant notamment grâce à un bon Rémi Oudin à la baguette. Suite à un superbe renversement de jeu de Yacine Adli, le centre de l’ancien Rémois a trouvé Hwang en embuscade au second poteau pour ouvrir le score (1-0, 16eme).

Un but qui a mis en confiance les Girondins qui ont su profiter des largesses alsaciennes en défense mais surtout des balles bêtement perdues au milieu de terrain. A l’image d’une passe en retrait manquée de Ludovic Ajorque. Interceptée par Rémi Oudin qui a parfaitement lancé Alberth Elis qui n’a pas raté l’offrande, d’une frappe puissante (2-0, 20eme). Petit à petit, Strasbourg reprenait vie dans ce match mais la réussite bordelaise était insolente avec une belle inspiration de Hwang. A 25 mètres, le Coréen temporisait avant de se décider à placer une frappe enroulée du gauche qui finissait dans le petit filet de Matz Sels, impuissant (3-0, 38eme). L’après-midi semblait parfaite pour les Girondins mais Kevin Gameiro relançait son équipe juste avant la pause d’une belle reprise à l’entrée de la surface (3-1, 42eme).

 

 

 

Le triplé pour Hwang


Chahutés en première période, on attendait donc la réaction des Alsaciens après la pause. Et celle-ci est venue avec un bloc positionné plus haut et de biens meilleures intentions offensives. Les Bordelais, au contraire, ont alors eu tendance à perdre beaucoup trop rapidement le ballon et se sont retrouvés en danger. Avec encore une fois Kevin Gameiro à la conclusion. Servi par Sanjin Prcic, il tente de pousser le ballon dans le but mais est contré. Le ballon lui revient et l'ancien Parisien marque parfaitement d'une belle frappe croisée dans un angle fermé (3-2, 56eme). Les Alsaciens ont alors continué à pousser pour revenir au score et les Girondins n’ont pas été malheureux sur une décision arbitrale quand Mexer a seulement pris un carton jaune alors qu’il venait de plaquer Ludovic Ajorque qui filait au but (76eme).

Des Bordelais qui, contre le cours du jeu, parvenaient à s’offrir une belle occasion par Mangas (80eme) alors que dans la foulée, Majeed Waris pensait avoir égalisé mais son but était logiquement invalidé pour un hors-jeu (82eme). Finalement c’est Bordeaux qui creusait l’écart grâce à l’inévitable Hwang qui, d’une belle frappe du droit à ras de terre, s’offrait un triplé (89eme). Les Bordelais pouvaient alors savourer une victoire qui leur tendait les bras même si Waris venait ajouter un troisième but alsacien d’une belle lucarne du pied gauche (90eme+6). Le frisson passé, Bordeaux pouvait fêter une victoire qui lui permet de sortir de la zone rouge et de faire le plein de confiance avant la mini-trêve. Prochaine étape à Reims le 6 février. Pour Strasbourg en revanche il s’agit d’un léger coup d’arrêt à cause d’une première période ratée. Julien Stéphan pourra tout de même toujours être rassuré par la réaction de ces joueurs après avoir été menés 3-0.

 


>