L1 (J16) : Monaco se relance

A la recherche d’une victoire depuis quatre matchs, Monaco n’a pas tremblé pour s’imposer à Angers grâce à des buts de Boadu, Diop et Disasi. Angers a pourtant cru pouvoir revenir en début de seconde période grâce à un but contre son camp de Nubel mais ce n’était pas suffisant pour venir embêter une équipe de Monaco qui avait mis son costume européen.

Boadu ouvre son compteur


Restant sur une série de trois matchs sans défaite, Angers attendait Monaco avec pas mal de confiance pour confirmer son très bon début de saison avec une sixième place de Ligue 1 inattendue et un calendrier plutôt favorable d’ici la trêve. Du côté monégasque Niko Kovac recherche avant tout de la continuité dans la performance de ses joueurs car son équipe est capable de tout avec des résultats en dents de scie. Pour preuve, les Monégasques restent sur trois nuls consécutifs en Ligue1,  quatre matchs sans victoire et zéro but marqué lors de leurs trois derniers déplacements. L’AS Monaco qui n’a pas gagné à l’extérieur depuis le 26 septembre (2 défaites et un nul). Difficile donc de faire un pronostic sur ce match avec un onze largement remanié du côté des Asémistes.



Dès le coup d’envoi, les Monégasques ont semblé très motivé et cela s’est rapidement vu sur le terrain avec une confiscation du ballon. Plus ambitieuse, l’AS Monaco a bousculé une équipe angevine très timide en étant récompensé par l’ouverture du score de Myron Boadu (25eme, 0-1). Le Néerlandais a été magnifiquement servi par une déviation astucieuse de Kevin Volland pour crucifier  le goal angevin. L’occasion pour Boadu de fêter son premier but en Ligue1. Sans être particulièrement brillants, les Monégasques ont continué à garder le pied sur le ballon avant de corser l’addition juste avant la pause par Sofiane Diop, à la réception d’un bon centre de Kevin Volland (44eme, 0-2).

Coaching gagnant pour Kovac





Au retour des vestiaires, les Angevins ont montré un autre visage avec beaucoup plus d’envie et de meilleures intentions offensives. Avec plusieurs occasions à la clé. Jimmy Cabot a bien cru égaliser (51eme) mais il s’est heurté à un bon Alexander Nubel. Le coach allemand qui était plus malheureux quelques minutes plus tard sur une frappe d’Azzedine Ounahi qui a heurté le poteau avant de rebondir sur son dos puis d’entrer dans le but (55eme, 1-2). Revigorés par ce but, les Angevins ont poussé mais de manière trop brouillonne. Angelo Fulgini (66eme) puis Jimmy Cabot (67eme) ont bien tenté leur chance, sans succès. Niko Kovac décidait alors de faire entrer Alexander Golovine et Youssouf Fofana (70eme) et le bénéfice fut immédiat avec un coup-franc frappé par le Russe qui permettait à Axel Disasi de marquer d’une reprise au second poteau (73eme, 1-3). Un but qui donnait un gros coup au moral des Angevins qui retombaient dans leur travers. Une aubaine pour Monaco qui ne tremblait pas pour s’offrir une première victoire depuis cinq matchs. L’occasion pour l’ASM de se replacer à portée de fusil des places européennes. En revanche, cette défaite fait rentrer Angers dans le rang avec une neuvième place.

>