L1 (J10) : Les réactions après PSG-Angers


Colin Dagba (défenseur du PSG, Prime Vidéo)


« C'était important de repartir avec la victoire. On était mené 1-0 et on n’a pas lâché. On est allé la chercher au bout du bout. Kylian a été important. Il a fait une grande performance et c'est en partie à lui qu'on doit la victoire. Moi, ça fait longtemps que je n'avais pas joué, mais j’ai eu de bonnes sensations. Ce qu’on va retenir ? Le résultat ou le rendement ? Les deux, car on a eu une bonne réaction. Et quand on est au PSG, il faut gagner tous les matchs. »

Romain Thomas (défenseur d'Angers, Prime Vidéo)


« A chaud, c’est toujours difficile de répondre. C’est incroyable ce qui se passe. Perdre 1-2 ici ce n'est pas une honte. Mais comme ça, c’est impossible. On travaille toute la semaine pour faire quelque chose de propre. Ça commence à me fatiguer. C’est anormal qu’ils ne prennent pas le temps pour la VAR. Ça m’agace. On met des millions dans un truc dont on ne sait pas se servir. Il y avait faute d'Icardi avant le penalty. Je suis frustré. Au-delà de cela, on a fait un bon match, avec un gros caractère. Mais franchement c’est hyper frustrant. Avant le penalty, j'explique à l'arbitre qu'Icardi tire bénéfice de sa faute mais l'arbitre me dit que c'est checké par les personnes du VAR. Mais ce n'est pas vrai. C’est un mensonge. Je préfère en prendre cinq, que de perdre 1-2 dans ces circonstances. »

Danilo Pereira (milieu de terrain du PSG, Prime Vidéo)


« C’est pas suffisant ce (vendredi) soir. On a gagné, mais ce n’est pas un très bon match de notre part. L’adversaire a été bon et a joué très serré. En deuxième période, on s’est un peu relâché. Et ça nous a été bénéfique, avec la multiplication des bons centres. Ce n’est pas optimal, mais des fois ce n’est pas possible d’être bons dans le jeu. Et dans ce cas, il faut gagner. Mon but ? Il est important, car il nous a permis de changer le rythme et d'aller chercher la victoire. »

Gérald Baticle (entraîneur d'Angers, Prime Vidéo)


« Que voulez-vous que je rajoute ? Le VAR doit revenir sur l’action au début. Avant la main, y'a limite un placage au sol. J’ai deux pensées. Une pour Bernard Tapie, qui a tout compris dans le foot français. Et la deuxième pour Platini, qui ne voulait pas de VAR. Nous on n’a pas les bons angles et on arrive à voir la faute. Et eux, malgré les bons angles, ils ne la voient pas. A l’arrivée, on permet à Paris de reprendre l’avantage. Je m’étais interdit de pleurer par rapport à l’arbitrage, mais c’est plus fort que moi. Même le premier but est hors-jeu. Le football est comme ça, maintenant. C’est rageant. C’est peut-être la taille du club. On a fait une bonne première période, on a été moins bons en deuxième. On avait l’avantage, mais c’est dur de perdre comme ça. »

>