Jacques-Henri Eyraud s'éloigne encore un peu plus de l'OM

Panoramic

"Jacques-Henri Eyraud, qui occupe le poste de président des opérations EMEA de McCourt Global, se retire du conseil de surveillance et du conseil d'administration de la LFP (...) afin de se consacrer pleinement à ses autres responsabilités, notamment Project Liberty et le développement des activités du groupe", a expliqué un porte-parole du groupe dans un communiqué. Au début du mois de septembre, l'homme d'affaires américain Frank McCourt, propriétaire de l'OM, a de son côté quitté la présidence du conseil de surveillance du club. Il y a été remplacé par Barry Cohen, qui est depuis de nombreuses années l'un de ses plus proches collaborateurs et conseillers. "Le club demeure, plus que toujours, une priorité pour McCourt Global et bénéficiera du soutien total de son PDG, Frank McCourt. Le conseil de surveillance de l'OM est entre de bonnes mains et les récents changements intervenus au sein du conseil de surveillance n'ont pas d'incidence sur la stratégie et les activités de l'OM", a assuré le groupe dans le communiqué publié vendredi.

Cette réorganisation s'inscrit dans le cadre de la volonté du groupe McCourt "d'accélérer le travail de Project Liberty", une initiative lancée par Frank McCourt afin de "créer un internet plus équitable et de restructurer les réseaux sociaux pour permettre aux utilisateurs de reprendre le contrôle de leurs données et renforcer la démocratie." Dans le communiqué publié vendredi, l'homme d'affaires américain dénonce d'ailleurs les "graves dégâts" provoqués par les "fausses informations". "Les rumeurs persistantes et les affirmations selon lesquelles j'aurais eu l'intention de vendre de l'OM, malgré tout ce que j'ai pu dire, montrent à quel point celles-ci peuvent être tenaces", a-t-il ajouté.


>