ASSE : Dupraz estime qu'il "va y avoir un après Lorient"

Panoramic

Une réaction est attendue. Largement corrigée à Lorient lors de sa dernière sortie (6-2), l'AS Saint-Étienne s'apprête à recevoir Brest, samedi pour le compte de la 32ème journée de Ligue 1 (17 heures). Alors que les Verts restent sur une série négative de 4 matchs sans victoire en Championnat, Pascal Dupraz s'est présenté en conférence de presse, ce jeudi. Forcément, il a été question de la déroute sur la pelouse du Moustoir, un match qui aura un impact aux yeux de l'entraîneur. "C'était une défaite cuisante et j'en assume la responsabilité. Elle est très difficile à expliquer au vu du scénario. Ce match fait partie des 13 chapitres sous ma responsabilité. Ces chapitres nous ont amenés à avoir 27 points, 15 points de plus que ce qui a été fait avant moi en 18 matchs", a rappelé Dupraz, dans des propos relatés par L'Equipe.

 

Dupraz comprend la colère des supporters et espère du soutien contre Brest


Puis de confirmer sa sensation sur le revers et son poids psychologique : "Il y a eu un après Bergerac (le club de National 2 ayant éliminé l'ASSE en Coupe de France, ndlr), ça a été très dur d'essuyer ce revers. Lorient, c'est comparable. Donc, il va y avoir un après Lorient", a jugé le coach de l'ASSE. Arrivé sur le banc du club le 14 décembre dernier, il s'est montré clair sur la marche à suivre pour un éventuel maintien, qui passera par la "solidité défensive", que n'affiche pas son groupe avec 10 buts encaissés sur les 2 derniers matchs contre l'OM (2-4) et Lorient (6-2).

 

 



Aux yeux de Dupraz, "la différence de buts comptera" dans l'optique du maintien. Et si Saint-Étienne pointe à la 18ème place du classement - à 1 point de Clermont, premier non- relégable, le natif d'Annemasse a assuré comprendre la colère des supporters. "Je les ai entendus s'exprimer et je n'ai pas attendu cela pour connaître leurs attentes. Mais ce ne sont pas les seuls, je ne crois pas que nous ayons fait exprès de perdre à Lorient", a-t-il insisté, espérant le soutien de Geoffroy-Guichard lors de la réception de Brest.

 


>