A Metz, Vagner Dias passe en première classe

FC Metz

Trois ans après son arrivée en France, Vagner Dias va avoir l'occasion de s'illustrer en Ligue 1. Pas à Saint-Etienne qui était allé le chercher à Gil Vicente mais du côté de Metz où il a été recruté pour 3 millions d'euros cet été. Quand il sera remis de sa blessure de longue date à la cheville gauche, le Cap-Verdien aura, pour la première fois de sa carrière, des responsabilités dans le secteur offensif d'un club de l'élite du football français. Un défi qu'il s'était donné après sa courte expérience avec le groupe professionnel de l'ASSE où il n'a joué que cinq matchs toutes compétitions confondues. « Retrouver la Ligue 1 était mon objectif et je tiens à remercier le FC Metz de m'avoir donné cette opportunité » a savouré le joueur de 24 ans lors de sa présentation.

En six mois en Ligue 2, Vagner Dias a intéressé des clubs de l'élite


Pour se donner les moyens de relever ce défi, l'attaquant a exploité autant que possible deux prêts à Nancy, en Ligue 2. Lors de sa première arrivée en Lorraine en janvier 2018, il a sauvé l'ASNL de la relégation à lui tout seul. Son coup de chaud entre février et mars, 5 buts et une passe décisive en quatre matchs, avait sorti son équipe de la zone rouge. A titre personnel, il avait pu remporter le trophée de joueur du mois de mars et surtout tapé dans l’œil de plusieurs clubs de l'élite. Déjà. Strasbourg ou Brest ont rapidement été intéressés mais six petits mois en Ligue 2 n'avaient pas été suffisants pour lui permettre de franchir ce pallier. Un deuxième prêt, durant lequel il a été gravement blessé à la cheville gauche aura finalement convaincu Metz de miser sur lui pour aller chercher le maintien en Ligue 1.

Un deuxième prêt en Ligue 2 pour s'ouvrir les portes de la Ligue 1


La saison dernière, il a été impliqué sur 11 buts en 18 apparitions toutes compétitions confondues, marquant notamment contre Montpellier en Coupe de la Ligue. Un moyen de prouver qu'il peut être de taille à l'échelon supérieur mais surtout que la Ligue 2 est déjà trop petite pour lui. Depuis son arrivée en France il y a trois ans, l'international cap-verdien, a pu continuer sa progression pour être encore plus efficace sur coups de pied arrêtés et tranchant dans le jeu. Des atouts qui lui offrent maintenant la possibilité de s'affirmer au plus haut niveau.