Rennes passe la seconde à Metz

Le debrief


Le Stade Rennais a appris de ses erreurs. Il y a deux journées, il était revenu de Dijon avec un zéro pointé dans tous les domaines et une bonne gueule de bois (2-1). Une piètre performance qui avait provoqué l’ire de Julien Stephan. Le coup de gueule du coach breton a porté ses fruits. D’abord à domicile face à Saint-Etienne (2-1), puis contre le FC Metz (0-1), qui restait pourtant sur quatre matchs nuls. Encourageants à l’extérieur à Lille (0-0) et Nîmes (1-1). Plus inquiétants à domicile contre Montpellier (2-2) et Reims (1-1).

Malgré une bonne entame et quelques situations intéressantes par l’inévitable Habib Diallo, les hommes de Vincent Hognon sont retombés dans leur travers à Saint-Symphorien et ont logiquement été punis sur une contre-attaque express, conclue par Adrien Hunou. Boostés par cette ouverture du score, les Rennais, emmenés par un grand Romain Del Castillo, ont alors maîtrisé leur sujet et les débats. Sans pour autant se mettre à l’abri. Mais les Grenats n’avaient pas les armes ce soir pour revenir au score et sont toujours à la recherche d’une victoire depuis quasiment deux mois. Ils retombent à nouveau dans la zone rouge, en tant que barragistes (18emes) avant de se rendre ce samedi à Nice, puis d’accueillir une semaine plus tard le bolide marseillais.

Les Bretons ont, eux, enfin appuyé sur l’accélérateur et remontent à la 7eme place grâce à ce premier succès hors de leurs bases depuis fin août, avec un match en retard à disputer à Nîmes. Le podium est en ligne de mire. A condition d'apprendre des erreurs du passé...
L’instant T :
40eme minute : étendu au sol, Alexandre Oukidja ne parvient pas à reprendre le jeu après l’ouverture du score d’Adrien Hunou. Et pour cause, Eduardo Camavinga est tombé sur le visage du gardien franco-algérien du FC Metz à la fin de l’action. Il ne reprendra pas sa place et sera remplacé par Paul Delecroix, pas vraiment serein pour sa première en Ligue 1 avec les Grenats. Le VAR aurait-il dû intervenir ? Non.
 

Le but


39eme minute (0-1)
Sur le côté droit, Raphinha accélère et renverse le jeu pour Romain Del Castillo, esseulé sur la gauche. Son centre à mi-hauteur est coupé au premier poteau par Adrien Hunou, qui ne laisse pas la moindre chance à Alexandre Oukidja.

Les tops et les flops

 
Adrien Hunou (7)

Mine de rien, il en est désormais à cinq réalisations en douze apparitions cette saison en Ligue 1. Sorte de neuf et demi à l’ancienne, Adrien Hunou sent les coups et aimante les ballons dans la surface de vérité. Au-delà de son efficacité, il a constamment pesé sur la défense messine par son intelligence de jeu et sa technique.
Romain Del Castillo (7)

Après une première saison décevante en Ligue 1 l’an dernier, Romain Del Castillo prend une autre dimension depuis plusieurs semaines et a clairement gagné la confiance de son entraîneur. Il a été le joueur offensif rennais le plus remuant et n’a cessé de provoquer sur son aile gauche. Il a justement récompensé de ses efforts par une passe décisive bien sentie pour Adrien Hunou.
Thomas Delaine (3)

Préféré à Matthieu Udol sur le côté gauche de la défense, l’ex-joueur du Paris FC n’a pas été à son avantage pour son retour aux affaires, après sa blessure à la cheville survenue il y a un mois à Lille (0-0). Malgré une bonne volonté évidente, il n’a que trop rarement fait les bons choix et a perdu un nombre incalculable de ballons. De quoi relancer la hiérarchie à son poste ?

La feuille de match

 

METZ – RENNES (16eme journée) : 0-1


Stade Saint-symphorien, Metz (14 214 spectateurs)
Temps hivernal – Pelouse excellente
Arbitre : M.Abed (7)

But : Hunou (39eme) pour Rennes

Avertissements : Ambrose (67eme) et Delaine (78eme) pour Metz

Expulsion : Aucune

Metz
Metz
Oukidja (non noté) puis Delecroix (43eme, 5) - Centonze (5), Sunzu (4), Boye (4), Delaine (3) - Fofana (4), Cohade (cap) (6) puis Gakpa (72eme), Maïga (5) – A. Traoré (5), Diallo (5), N’Guette (3) puis Ambrose (59eme)

N'ont pas participé : Udol, Boulaya, A. Ndiaye et Mikautadze
Entraîneur : V.Hognon

Rennes
Rennes
E. Mendy (6) – H. Traoré (6), Da Silva (cap) (6), Morel (5), Maouassa (5) puis Gnagnon (83eme) - Camavinga (6), Bourigeaud (6) – Del Castillo (7), Hunou (7), Raphinha (6) puis Tait (76eme) – Siebatcheu (3) puis Mb. Niang (96eme)

N'ont pas participé : Salin (g), Nyamsi, Léa-Siliki, Gboho et Da Cunha
Entraîneur : J. Stephan