OM : Menacé de mort, Jacques-Henri Eyraud porte plainte

« C’est une décision prise par Jacques-Henri Eyraud, qu’Andoni Zubizarreta m’a expliquée la semaine dernière. C’est au président de justifier ce choix. Je ne pense pas en tout cas que ça facilite les ventes vers les clubs anglais, mais bon… Au président de s’expliquer. » Mercredi, André Villas-Boas s'est fendu d'une sortie assez inattendue en conférence de presse. Dans le viseur du coach portugais : Jacques-Henri Eyraud, le président de l'Olympique de Marseille, qui a embauché un spécialiste de la vente de joueurs en Premier League (Paulo Aldridge) sans en parler à son entraîneur. Si les deux hommes auront peut-être l'occasion d'aplanir la situation en privé, les supporters de l'OM, eux, ont immédiatement pris fait et cause pour « AVB », qui a conduit leur club à la deuxième place du classement.

Eyraud a porté plainte mercredi soir


Sur les réseaux sociaux, les critiques et messages négatifs dirigés à l'encontre d'Eyraud ont afflué. Et l'un d'entre eux aurait même dépassé les limites légales de la liberté d'expression, en menaçant explicitement de mort le dirigeant olympien. Ce dernier aurait alors décidé de porter plainte mercredi soir, après avoir été entendu par les forces de police. C'est du moins ce que révèlent L'Equipe et La Provence.