Nice relève la tête

Icon Sport

Sur le terrain, les Aiglons restent soudés. L'OGC Nice a renoué avec la victoire, ce samedi devant les Girondins, lors de la 20e journée de Ligue 1 (1-0). La veille, la direction du club avait implosé avec l'annonce des départs simultanés de Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier, respectivement président et directeur général du club azuréen. Pas le meilleur moyen de relancer une équipe qui n'avait plus gagné depuis novembre toutes compétitions confondues.

Et pourtant, un penalty d'Allan Saint-Maximin, obtenu par Wylan Cyprien, a suffi au bonheur du Gym (16e) au cours d'une rencontre assez terne. Nice avait-il les moyens de proposer mieux aux spectateurs de l'Allianz Riviera avec un secteur offensif décimé ? Ihsan Sacko (21 ans) et Eddy Sylvestre (19 ans) ont connu leur première titularisation en championnat dans un 4-3-3 inédit. Les symboles d'un Gym démuni. Si les hommes de Patrick Vieira remontent provisoirement au sixième rang, la fin de saison s'annonce particulièrement difficile sans l'arrivée de renfort.

Sur le départ, la direction démissionnaire promet une transition en douceur mais le pire est à craindre concernant le mercato. "On gérera les mouvements du côté des départs mais les arrivées, j'ai demandé à ne plus les gérer", a prévenu Rivère au micro de beIN SPORTS. Lui le responsable des bons coups qui ont porté les Aiglons ces dernières années. Pas de sang-neuf et la fin de l'histoire entre Nice et Mario Balotelli. "Il y a peu de chances qu'il reste chez nous, confirme le président. Je n'oublie pas les deux années fantastiques qu'il nous a fait vivre." Les supporters non plus, surtout si la galère commence au Gym.