Nantes respire en enfonçant Toulouse

Le debrief


Il fallait au moins ça aux hommes de Christian Gourcuff pour retrouver le goût de la victoire. La semaine dernière à Brest, le but tombé du ciel Kalifa Coulibaly n’avait pas été suffisant. Cette fois-ci, la réception du relégable toulousain et le carton rouge reçu par Koné dans la première demi-heure a permis aux Nantais de briser la spirale négative, après quatre rencontres sans victoire (dont trois défaites).

Le TFC ne met plus un pied devant l’autre depuis un mois (cinquième revers de rang en Ligue 1), et encore une fois il pourra s’en vouloir. En démarrant quasiment la partie avec un handicap suite aux deux cartons jaunes reçus par Manu Koné en 24 minutes, les hommes d’Antoine Kombouaré pouvaient difficilement espérer autre chose qu’une défaite à la Beaujoire, laquelle les place à la dernière place de Ligue 1.

Dès lors, même dans une Beaujoire clairsemée et face à une tribune Loire vide suite à une décision de la LFP, il a été aisé pour Nantes de faire le jeu, se créer des occasions et finalement logiquement ouvrir le score sur penalty par Abdoulaye Touré (43eme). Les locaux n’ont pas laissé leurs hôtes respirer, pusique Ludovic Blas a fait le break juste après le retour des vestiaires (53eme) et le match a rapidement semblé plié même si dans la foulée, Max-Alain Gradel a trouvé la barre transversale sur coup de pied arrêté (56eme).

Les espaces se sont ouverts, Nantes a eu un nombre incalculable de cartouches mais c’est seulement dans les dernières minutes que tout s’est emballé : on est passé d’un but de Kalifa Coulibaly finalement refusé par la VAR à la réduction du score cette fois bien réelle de l’entrant Aaron Leya Iseka, sur penalty lui aussi (90eme+6). De quoi faire paniquer Nantes dans les derniers instants, de peur que ce si précieux succès s’échappe. Un succès sur le papier aisé, qui aura à l’arrivée été décroché dans la douleur.


L’instant T :

Après sa première biscotte pour une faute sur Touré en début de match, « Manu » Koné s’est essuyé les crampons sur le pied de Charles Traoré et Florent Batta a décidé que c’était l’heure pour le milieu des visiteurs d’aller se doucher alors qu’on jouait la 24eme minute. Un fait de jeu contesté par les Toulousains, en première ligne Antoine Kombouaré. Mais les faits sont là : c’est la définition même de plomber son équipe.


Les buts


43eme minute (1-0)

Sur un centre d'Appiah, le ballon est renvoyé sur Bamba, qui effectue un dribble et tente de passer d'une louche : Sylla commet une main. D'un plat du pied, Touré, le capitaine nantais prend Reynet à contre-pied sur sa gauche.

53eme minute (2-0)

Simon déborde et centre en retrait pour Blas qui reprend instinctivement, le ballon fracasse la barre et rebondit derrière la ligne.

90eme+6 minute (2-1)

Girotto sauve son camp sur un centre très dangereux de Dossevi, mais le ballon est mal dégagé et Abeid fait faute sur Sangaré. Leya Iseka transforme en tirant au milieu.

Les tops et les flops


Quentin BOISGARD (6)

Le milieu de 22 ans a du talent et il l’a montré par intermittences ce soir.
Ludovic BLAS (6)

Positionné dans l’entrejeu pour débuter alors qu’il est souvent aligné à droite, l’ancien Guingampais – pas toujours en réussite depuis le début de saison - s’est montré à son aise et a fait étalage de sa qualité technique.
Manu KONÉ (Non noté)

Pour son quatrième match de Ligue 1, le milieu de terrain n’a même pas eu le temps de se mettre en jambes qu’il était déjà exclu.

La feuille de match


NANTES – TOULOUSE : 2-1


La Beaujoire, Nantes (13 751 spectateurs)

Temps très froid – Pelouse excellente

Arbitre : F. Batta (5)

Buts : A. Touré (43eme, sp) et Blas (53eme) pour Nantes – Leya Iseka (90eme+6, s.p) pour Toulouse

Avertissements : K. Bamba (40eme) pour Nantes - M. Koné (8eme et 24eme) et Isimat-Mirin (48eme) pour Toulouse

Expulsion : M. Koné (24eme) pour Toulouse



Nantes

Nantes

Lafont (5) – Appiah (5), Girotto (6), Pallois (6), C. Traoré (5) – A. Touré (cap) (5) puis Krhin (88eme), Blas (6) puis Moutoussamy (75eme), Louza (6) – K. Bamba (6) puis Abeid (63eme), K. Coulibaly (5), M. Simon (6).

N'ont pas participé : Olliero (g), Benavente, Wagué, Basila.

Entraîneur : C. Gourcuff

Toulouse

Toulouse

Reynet (5) – Amian (5), Isimat-Mirin (5), Rogel (6), I. Sylla (5) - Sangaré (5) - Saïd (5) puis M. Dossevi (65eme), M. Koné (Non noté), Boisgard (6), Gradel (cap) (5) puis Makengo (80eme) - Koulouris (4) puis Leya Iseka (75eme).

N'ont pas participé : Goicoechea (g), C. Jean, Goncalves, Vainqueur.

Entraîneur : A. Kombouaré