Monaco : Thierry Henry, trois mois très lucratifs...

Reuters

Trois mois et puis s’en est allé. Débarqué à l’AS Monaco mi-octobre pour remplacer Leonardo Jardim, Thierry Henry n’a pas convaincu. A tel point que les dirigeants monégasques l’ont limogé à son tour en janvier pour rappeler... Leonardo Jardim à la rescousse. Un rétropédalage payé au prix fort. Au sens propre comme au sens figuré. 

Car si Vadim Vasilyev en a fait les frais en devant abandonner son poste de vice-président, le propriétaire Dmitri Rybolovlev décidant de le remplacer par Oleg Petrov, le club de la Principauté en a également été quitte pour payer de très grasses indemnités de licenciement. A en croire France Football, ces trois mois passés sur le banc monégasque on d’ailleurs suffi à Thierry Henry pour être le troisième entraîneur le mieux payé cette saison.

Avec pas moins de 25,5 millions d’euros, dont 20,5 millions pour son seul licenciement, l’ancien champion du monde n’est en effet devancé que par Diego Simeone et son nouveau contrat très lucratif, l’Argentin devant ainsi percevoir 41 millions d’euros cette saison, et José Mourinho, lui aussi remercié par Manchester United et qui aura touché 31 millions d’euros en salaires et indemnités de départ. Mais Thierry Henry touchera en revanche plus que Pep Guardiola (24 millions d’euros), Ernesto Valverde (23 millions d’euros) ou Arsène Wenger (20,5 millions d’euros). 

Mourinho : "Wenger, le dernier de son espèce"