L'OM vise toujours le podium

Icon Sport

"Le championnat commence à peine". André Villas-Boas a pris soin de rappeler cette évidence ce vendredi, au moment d'être questionné par la presse à deux jours du premier match de l'Olympique de Marseille depuis le 4 octobre dernier et un revers concédé à Amiens (3-1) dans le cadre de la 9e journée de Ligue 1. Dimanche soir, contre Strasbourg à domicile en clôture de la 10e levée, il faudra que ses troupes montrent un visage bien différent de celui affiché au cours des dernières semaines, en témoigne cette série de quatre rencontres sans victoire. Car l'OM, qui aurait un temps pu prétendre au fauteuil provisoire de leader, se retrouve désormais au 9e rang.

"Je suis le responsable et c'est à la direction de décider si on continue ou non"

Faut-il pour autant revoir les ambitions initiales des Phocéens à la baisse ? Car le successeur de Rudi Garcia avait, lui, estimé en début d'exercice que l'équipe avait les moyens de terminer sur le podium au printemps. "Cet objectif reste établi. Si je le rate, je suis le responsable et c'est à la direction de décider si on continue ou non, a répondu AVB. Assumer les responsabilités, c'est quelque chose que j'aime. J'ai établi un plan pour cette équipe quand j'ai rencontré Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta à Paris, tout est encore possible". Dans un sens comme dans l'autre, donc...

Mais l'ancien manager de Chelsea ou Tottenham reste confiant, bien conscient que seuls trois points séparent Dimitri Payet et les siens de la troisième marche du podium, actuellement occupée par Angers. André Villas-Boas n'oublie pas non plus que son effectif n'a pas été épargné par les blessures et les suspensions. Or contre le Racing dimanche, Morgan Sanson, Dimitri Payet, Alvaro Gonzalez et Florian Thauvin manqueront encore à l'appel. "On a payé un prix cher pour notre effectif court", estime-t-il. Malgré tout, la confiance olympienne n'est pas entamée, à l'image du message lancé auparavant par Dario Benedetto, la bonne pioche du recrutement estival marseillais. "On peut rentrer dans les objectifs, mais pour cela il faut qu'on soit tous très engagés. On a les joueurs nécessaires, il va falloir travailler. On doit tous prendre le même chemin", a-t-il résumé.