L'OM n'avait pas besoin de ça...

Icon Sport

L'Olympique de Marseille n'a plus gagné le moindre match depuis le 25 novembre dernier toutes compétitions confondues. C'était sur la pelouse du stade de la Licorne face à Amiens (1-3), et les Phocéens traversent une crise retentissante. "Pour moi, l'année la plus dure de ma carrière, c'était avec Michel (août 2016-avril 2016)", rappelle néanmoins Rolando, période au cours de laquelle l'effectif de l'époque avait enchaîné onze matches de rang sans en gagner un seul en championnat. Les prestations contre l'AS Monaco (1-1), puis à Saint-Etienne (2-1), ont néanmoins permis de constater une vraie réaction au sein du groupe. "Ce n'est pas validé par des victoires, c'est ce qui m'ennuie pour les joueurs", a expliqué Rudi Garcia par la même occasion.

L'entraîneur de la formation marseillaise semble être sur le bon chemin, mais quand ça ne veut pas... Car l'ancien technicien de l'AS Rome est aussi confronté à d'autres difficultés au quotidien. Par exemple, dans moins de quinze jours, le mercato hivernal sera clos et aucun renfort n'a posé ses bagages à l'OM. Quid notamment du cas Mario Balotelli ? "L'aspect économique, les négociations, le timing, le fair-play financier, tout rentre en ligne de compte... Le président et le directeur sportif s'en occupent", a comme à son habitude répondu le patron du banc de touche. Je m'occupe de mes attaquants. Le reste ce sont des choses hypothétiques. Le concret, c'est mon groupe. Les besoins sont identifiés, c'est tout. Andoni travaille sur le mercato".

En attendant, il faut continuer de composer avec les forces en présence. Ecarté à Saint-Etienne, Konstantinos Mitroglou sera dans le groupe, car Rudi Garcia a apprécié la réaction du Grec. "C'était un choix tactique à Saint-Etienne. Il a répondu à l'entrainement avec de l'engagement", confirme ainsi celui dont une grande partie du Vélodrome réclame la tête. En revanche, dans le secteur défensif, les nouvelles sont nettement moins bonnes. Fragilisé ces derniers temps, Adil Rami, déjà blessé en début de saison, rejoint l'infirmerie pour trois semaines environ afin de soigner une cuisse. Comme si l'OM avait besoin de ça. Et pour ajouter à cela, Luiz Gustavo, touché à Saint-Etienne ne s'est pas entraîné depuis 48 heures et n'est pas du tout certain de pouvoir tenir sa place à Caen dimanche après-midi...