Lille, un dauphin qui a du chien !

Icon Sport

Irrésistibles Lillois ! Fraîchement éliminés de la Coupe de France par Rennes, certes, les Dogues se sont consolés ce dimanche en Ligue 1 – un quotidien particulièrement réconfortant pour une équipe qui bataillait pour le maintien – sur les plans sportif et administratif – la saison passée à pareille époque. Sur la pelouse de la lanterne rouge guingampaise, le Losc n’a pas failli, vainqueur 0-2 pour conforter son rang de premier dauphin du PSG au classement. Pourtant rien n’a été facile en Bretagne…

Après un premier acte sans grand frisson de part et d’autre, les visiteurs ont eu le mérite de frapper d’entrée de seconde période, par Leao, sur un bon centre d’Ikoné et l’inspiration géniale d’un Pépé qui alors a décidé de laisser passer le ballon au profit de son jeune compagnon d’offensive (0-1, 47e). Le septième but de la saison de l’attaquant portugais de 19 ans – son sixième sur les sept dernières journées de championnat.

L’EAG pas verni

S’en est suivie néanmoins une belle réaction d’orgueil de la part de l’En Avant, avec un but refusé à Thuram pour un hors-jeu passif de Mendy d’abord (61e). Puis une tête d’un Roux entrant détournée par Maignan sur la barre transversale (83e). Deux énormes alertes sans frais pour des Nordistes qui finiront par faire le break, au bout du temps additionnel, grâce à un penalty obtenu et transformé par Rémy (0-2, 90e+4). Le Losc s’offre là un cinquième succès consécutif en Ligue 1 – le cinquième de rang également hors de ses bases - et reprend provisoirement six longueurs d’avance sur l’OL, attendu à Nice dans la soirée.

"C’est notre cinquième victoire d’affilée à l’extérieur, c’est bien parce que pour avoir des ambitions il faut faire des points à chaque match. Il y a des écarts qui se creusent avec des concurrents. On est dans une bonne dynamique, se félicite Christophe Galtier sur l’antenne de beIN SPORTS. Ce soir, ça a été un match difficile, on le savait. Guingamp aurait pu égaliser à un certain moment. On a eu un coup de moins bien en deuxième période pendant 15-20 minutes où on a souffert. Il a fallu rééquilibrer avec des entrants qui ont été aussi  bien dans le comportement, l’attitude et l’investissement. On profite de cette victoire pour garder cette confiance, faire tourner le compteur points et creuser certains écarts." De son côté, Guingamp essuie un troisième revers d’affilée et accuse toujours six points de retard sur la ligne de flottaison.