Ligue 1 : Nice a mal à sa colonne

Nice

Cardinale de plus en plus contesté

f

Il cristallise une grande partie des critiques à Nice. Auteur d’une bonne saison 2016-2017, Yoan Cardinale est méconnaissable après trois mois de compétition. Moins sûr dans ses interventions, Cardinale a surtout multiplié les cagades à un moment où l’OGCN avait besoin de stabilité. Son non-match contre Marseille résumé à lui seul sa situation critique. Alors que son équipe avait le match en main et menait tranquillement 2-0, Cardinale remet totalement Marseille dans la partie qui finit par l’emporter 4-2. Une défaite extrêmement compliquée à digérer pour les supporters niçois. Faute de concurrence, Cardinale est toujours le titulaire au poste. Pour un résultat pour l’heure quelque peu décevant...

Dante en manque d’autorité

F

Est-ce le départ de Paul Baysse à Malaga qui l’a déstabilisé ? Toujours est-il que Dante est méconnaissable cette saison. Même si l’international brésilien a sorti quelques solides prestations, globalement, son bilan après trois de mois de compétition est largement perfectible. L’ex-joueur du Bayern Munich a semble-t-il perdu ses repères depuis le départ de son acolyte dans l’axe, Baysse. Et même si Marlon est prometteur, les deux défenseurs niçois tardent à parfaire leur entente. En cause notamment, un manque d’autorité flagrant de la part de l’international brésilien comme sur l’égalisation de la Lazio Rome en Ligue Europa. 

Séri en proie aux blessures 

D

Pierre angulaire du système Favre la saison dernière, Jean-Michaël Seri a eu du mal à digérer un été mouvementé. Annoncé avec insistance du côté du FC Barcelone, l’international ivoirien ne quittera finalement pas la Côte d’Azur. Une déception qui s’est vue sur le terrain où l’infatigable milieu niçois est apparu moins fringant. Pire, il s’est blessé à l’entraînement aux ischio-jambiers et retrouvera la compétition dans un mois. Quand rien ne va… 

Pléa ne cadre plus

D

En attaque, c’est Alassane Plea qui est le plus critiqué. L’attaquant niçois frappe mois, cadre moins et logiquement, marque moins. A pareille période la saison dernière, le buteur du Gym comptait déjà six buts en Ligue 1 alors qu’il n’en totalise que trois aujourd’hui. La saison dernière, Plea marquait un but tous les cinq tirs environ. Aujourd’hui, la moyenne passe à douze. En revanche, tout va pour le mieux en Ligue Europa puisque le compère de Balotelli compte quatre buts en trois journées. Comme quoi, le talent est toujours là. Ne reste plus qu’à régler la mire…