Ligue 1 Conforama - L'OM s'inquiète à nouveau...

Reuters

L'Olympique de Marseille n'a pas le temps de se satisfaire de la bien pâle éclaircie arrivée de Caen dimanche. Les Phocéens l'ont certes emporté (0-1) à Caen lors de la 21e journée de Ligue 1, mais les plaies sont encore apparentes et l'effectif mené par Rudi Garcia apparaît toujours en équilibre très instable. La route est encore longue avant de pouvoir considérer les Olympiens comme de réels prétendants à une qualification éventuelle en Ligue des champions à l'horizon 2019-2020.

Car dans le même temps, la concurrence n'abandonne que peu de points en route, notamment Lille et Lyon, alors que Montpellier, Saint-Etienne et Strasbourg devancent les pensionnaires du Vélodrome au classement. En prenant en compte tous ces éléments, la prochaine rencontre de Steve Mandanda et des siens, programmée vendredi soir à domicile face au Losc en ouverture de la 22e journée de Ligue 1, revêt une grande importance. Car un succès permettrait aux Provençaux de revenir à six longueurs du dauphin nordiste, avec un match de retard à combler le 5 février prochain contre Bordeaux. Mais la préparation du duel à venir face à la troupe de Christophe Galtier n'incite pas forcément à l'optimisme dans les rangs marseillais.

Mercato Express (21/01) : Chaud pour Balotelli

Et pour cause, Rudi Garcia peut légitimement s'inquiéter de l'état de certains de ses joueurs. Adil Rami, touché à une cuisse, est d'ores et déjà forfait. Luiz Gustavo, lui aussi convalescent et absent en Normandie, n'est pas certain de pouvoir être remis sur pied à si courte échéance. Et voilà que Lucas Ocampos et Morgan Sanson seront suspendus pour accumulation d'avertissements. Par ailleurs, Hiroki Sakai ne devrait pas non plus pouvoir tenir sa place, même si le Japon se fait éliminer de la Coupe d'Asie des nations ce lundi par l'Arabie Saoudite. Dimitri Payet, blessé dimanche à D'Ornano, s'ajoute à coup sûr aux défections avec lesquelles il faudra composer contre les Lillois. Et ça commence à faire beaucoup. Beaucoup trop pour espérer faire mal à un adversaire qui ne souffre lui d'aucune crise de confiance et de résultats ?

Ligue 1 - 5 choses à retenir de la 21ème journée