Ligue 1 : Comment Strasbourg s’est relancé

De retour cette saison en coupe d’Europe, la saison du RCSA a commencé par quelques inquiétudes. Si le périple en Ligue Europa a fait vibrer tout un club, la suite a été un peu plus délicate à digérer. Avec un effectif trop léger pour jouer sur plusieurs tableaux durablement, Strasbourg a finalement payé plus rapidement que prévu une saison débutée fin juillet par un 2eme tour qualificatif pour la C3. Au soir de la 10eme journée de Ligue 1, le club occupait d’ailleurs la peu envieuse 20eme et dernière place. Mais depuis, le club s’est relancé.




« On est en difficulté à l’heure actuelle, les chiffres le montrent. On est mieux physiquement déjà. On savait que le début de saison serait compliqué. On savait qu’on ne jouerait pas le haut de tableau, mais on est déçu de ce classement. (…) Il va falloir que de manière rapide trouver des solutions pour améliorer le rendement de l’équipe », confiait alors l’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey, en conférence de presse, après une défaite à Marseille (2-0). Des paroles suivies par des actes, car depuis, le club va beaucoup mieux et est sorti de la zone rouge.

« Ce match-là, il n’est pas dégueulasse du tout »

En effet, si Strasbourg avait pu s’imposer que deux fois lors des dix premières journées de Ligue 1 cette saison, le club a depuis enchaîné trois succès en cinq rencontres et cherchera à poursuivre sa bonne passe ce mardi à Brest (19h00). Pour cela, le principal changement opéré par Laurey est la fin d’une défense à cinq, qui avait plutôt bien marché jusque-là, pour réinstaurer un 4-4-2 plus classique. C’est dans ce schéma que le club a notamment écrasé récemment deux concurrents directs, à savoir Nîmes (4-1) et Amiens (0-4), avec également un Lebo Mothiba retrouvé.




La défaite à La Meinau contre Lyon (1-2) a sonné un léger coup d’arrêt au niveau des résultats, mais les Alsaciens ont préféré retenir le positif de ce match, à l’image de Mohamed Simakan. « On a montré qu’on voulait faire de belles choses, mais on s’est fait reprendre. Il faut retenir cette performance, elle était très bonne quand même. Il faudra corriger quelques détails pour aller plus loin. Ce match-là, il n’est pas dégueulasse du tout », expliquait le latéral droit à l’issue de la rencontre. Face à Brest qui aime relancer bas, Strasbourg, qui brille dans la récupération haute cette saison, aura d’ailleurs une belle carte à jouer dans ce secteur pour espérer poursuivre sur sa lancée.

Liénard : "On aurait pu gagner"