Les comptes dans le rouge à Marseille

L’Olympique de Marseille est actuellement solidement installé à la deuxième place au classement de la Ligue 1. Au bout d’une longue traversée de désert, les Phocéens ont renoué avec un visage compétitif, et aussi la fierté qui va avec. Et les supporters, également, se surprennent à rêver et à vibrer au maximum pour cette équipe. Tout va bien dans le meilleur des mondes ? Pas totalement. La santé financière du club provençal est particulièrement précaire et il n’est pas du tout sûr qu’une qualification pour la prochaine Ligue des Champions suffise à améliorer cette situation. Selon L’Equipe, Marseille a un déficit d’exploitation qui s’élève à hauteur de 60M€ et les rentrées d’argent relatives à une participation à la C1 serviront surtout à combler cette énorme carence.

L’OM est toujours dans le viseur de l’UEFA


Au niveau budgétaire, les Marseillais sont d’autant plus en difficulté qu’ils ne peuvent pas se permettre le moindre faux-pas en raison de l’épée du Damoclès qui pèse au-dessus d’eux et qui est incarnée par le fair-play financier. Durant les derniers mercatos, le club s’est résolu à suivre une politique d’austérité sur le plan du recrutement et il va continuer à le faire pour répondre aux exigences de l’UEFA. Et ce, en rééquilibrant les comptes, tout en remboursant son actionnaire. Ce n’est que dans un ou deux ans, et en cas de qualifications répétitives à l’épreuve reine du continent que Marseille va pouvoir desserrer l’étreinte. La manne financière procurée par les nouveaux droits TV sera précieuse mais pas suffisante non plus pour effacer d’un coup de longues années de gestion économique défaillante.