Le PSG s'en remet à Icardi 

Reuters

Après une défaite à Dijon (2-1), et une victoire peu convaincante contre Bruges en Ligue des champions (1-0), le PSG n’est pas passé très loin d’une nouvelle déconvenue sur le terrain de Brest, samedi, arrachant finalement les trois points en fin de match (1-2). Thomas Tuchel était certes privé de ses stars Neymar et Kylian Mbappé, mais aussi de Keylor Navas, forfait de dernière minute, et avait décidé de reléguer Presnel Kimpembe, Marquinhos, Juan Bernat et Mauro Icardi sur le banc. Un but de l’attaquant argentin, à la 86e minute, a sauvé le leader de la Ligue 1.

Peu inspirés collectivement et passifs défensivement, les Parisiens n’ont pas réussi à imposer leur loi sur le pré du Stade Francis-Le Blé en début de match. Les Brestois ont ainsi pris confiance au fil des minutes et ont commencé à alerter Sergio Rico, et c’est une contre-attaque qui a permis aux visiteurs d'ouvrir le score juste avant la mi-temps, grâce à Angel Di Maria (0-1, 39e). Julian Draxler, jusque-là bien discret dans un rôle de numéro 10, au sein d'un 4-2-3-1, a lancé le gaucher argentin en profondeur.

"On se sent bien dans ce match, ça se joue sur des détails, on a pas mal de situation et on va peut-être revenir dans ce match", analysait Romain Perraud, le défenseur brestois, sur Canal+ à la pause. Le PSG n’a justement pas accéléré au retour des vestiaires et a été rattrapé au tableau d'affichage. Alors qu'Edinson Cavani, dont la dernière titularisation remontait à la mi-août, a raté une bonne occasion de 2-0 (62e), Thiago Silva ne parvenait pas à dégager un long ballon et Yoann Court trouvait Samuel Grandsir pour l’égalisation (1-1, 72e).

Lancés à dix minutes du terme de la rencontre, Mauro Icardi et Eric Maxim Choupo-Moting allaient finalement sauver le PSG. Sur un centre de l’international camerounais, cafouillé par la défense finistérienne, le buteur argentin crucifiait Gautier Larsonneur (85e). Le joueur prêté par l’Inter Milan améliore ainsi ses statistiques impressionnantes, puisqu'il en est à 9 buts en 10 matches avec le PSG. De quoi asseoir un peu plus son statut de numéro 9 titulaire aux dépens d'Edinson Cavani…