L'ASM peut souffler

Icon Sport

C’était le match de la peur, un véritable couperet potentiel en cas de faux pas… Les Monégasques ont eu le mérite de bien le négocier. Ce samedi à Louis-II, dans le cadre de la 37e journée de L1, les hommes de Leonardo Jardim ont renoué avec la gagne après une série noire de trois matches nuls et quatre revers. Un résultat essentiel obtenu aux dépens d’Amiens, un concurrent direct dans la course au maintien.

Grâce à Radamel Falcao (26e) et Aleksandr Golovin (82e), l’ASM a eu raison de son adversaire picard (2-0). Sans fioriture mais avec le bon état d’esprit et cet investissement qui ces dernières semaines lui faisait tant défaut. "On a fait un gros match au niveau de l'attitude, dixit Kamil Glik, à chaud, sur l’antenne de beIN SPORTS. On a su rester solide, et on a montré du caractère. C'est une saison difficile pour nous tous au niveau mental. Il faut désormais bien la finir, en préparant avec sérieux le dernier match."

Officiellement en effet, Monaco n’a pas encore assuré son maintien. Dorénavant 16e, les joueurs de la Principauté affichent trois unités de plus au compteur que les Caennais, 18e et barragistes en sursis. Ainsi qu’une différence de buts avantageuse (-17 contre -24). Une marge qui devrait s’avérer suffisante pour ne pas sombrer vendredi prochain à Nice tandis que les Normands, sèchement battus à Lyon ce samedi (4-0), recevront Bordeaux et que les Amiénois, 17e, accueilleront la lanterne rouge guingampaise. Pour l’heure 19e, les Dijonnais, qui n’ont pas pesé bien lourd ce jour face au PSG (4-0), ont eux encore une chance d’accrocher les barrages. Il leur faudra pour ce faire impérativement dominer Toulouse. Et espérer un accroc caennais.