Dijon, c'est encourageant

Icon Sport

C’était un sacré test pour un premier match après deux jours seulement d’entraînement. Arrivé au chevet de Dijon vendredi, Antoine Kombouaré n’a pas franchement eu le temps de peaufiner ses schémas tactiques pour préparer la visite de Montpellier au stade Gaston-Gérard ce dimanche, cela pour le compte de la 20e journée de Ligue 1. Pourtant à l’arrivée, le DFCO a rendu une copie encourageante, avec à la clef un résultat relativement satisfaisant face à une formation héraultaise qui cette saison joue clairement le podium (1-1).

Audacieux et percutants dans leur utilisation du ballon, les Bourguignons certes se sont fait peur sur cette reprise malencontreuse de Yambéré contre son camp ou cette tête de Mollet dans les six mètres – deux opportunités montpelliéraines repoussées par les montants de la cage d’un Allain par ailleurs apparu à son avantage ce jour encore. Mais ils ont surtout eu le mérite d’ouvrir le score, par Saïd, au terme d’une action d’école initiée par Tavares et parfaitement relayée par Marié (1-0, 54e). Las pour les locaux, le MHSC n’a pas tardé à répliquer, sur une belle inspiration de Delort et une tête ajustée de Le Tallec au deuxième poteau (1-1, 61e).      

Le partage des points n’est pas immérité au vu de la physionomie de la rencontre, et constituera à n’en pas douter une bonne base de travail pour le nouveau coach dijonnais avant le déplacement à Bordeaux samedi prochain. "On est beaucoup mieux par rapport au début de saison. On connait les éléments pour faire des bons matches, à nous de mettre en pratique maintenant", notait à chaud le buteur bourguignon, Saïd, sur l’antenne de beIN SPORTS. Et d’ajouter à propos de son nouvel entraîneur: "On sait que c’est un coach qui aime les soldats sur le terrain, je pense qu’aujourd'hui, on a su montrer de la détermination. Ça ne peut être qu’une bonne chose d’avoir Antoine Kombouaré avec nous. Il a de l’expérience et du caractère, ça nous servira forcément quand on sera mené au score…" En attendant que le technicien fraîchement démis de ses fonctions du côté de Guingamp (le 6 novembre dernier) ne prenne davantage ses marques, Dijon revient à un point seulement de la ligne de flottaison et des rivaux directs que sont Caen et Amiens, avec toujours un match de moins au compteur. Montpellier de son côté glisse en cinquième position, à deux longueurs du podium.