Ligue Butagaz Energie (J11) : Metz et Brest n'ont pas tremblé, Nantes profite du faux-pas de Paris 92

Après leurs retrouvailles avec la scène européenne, Metz et Brest n’ont pas manqué leur retour à l’ordinaire. Toujours leader malgré leur défaite à Brest, les Messines n’ont pas fait dans la dentelle au moment de recevoir Bourg-de-Péage. Si l’entame de match s’est avérée équilibrée, les coéquipières de Marie-Hélène Sajka (7 buts sur 11 tirs) ont accéléré pour atteindre la mi-temps avec six longueurs d’avance. Si Bourg-de-Péage, emmené par Alexandra do Nascimento (8 buts sur 9 tirs), a su revenir un temps à trois longueurs, Metz a fait la différence pour s’imposer de neuf longueurs (31-22). Dans le duel du haut de tableau, Brest n’a pas tremblé pour signer une huitième victoire en huit matchs lors de la réception de Dijon. Avant-dernières du classement, les Dijonnaises ont abordé le match sans complexes, ne comptant que trois longueurs de retard à la mi-temps. Mais les coéquipières de Céline Sivertsen (5 buts sur 11 tirs) n’ont pas su tenir ce rythme plus longtemps. Emmené par Ana Gros (6 buts sur 10 tirs), Brest a joué à sa main pour s’imposer de quatorze buts (35-21).

Nantes prend place sur le podium, Paris 92 sous la menace


Si Metz et Brest ont assuré, ce n’est pas le cas de Paris 92. En déplacement à Besançon, les coéquipières de Nadia Offendal (8 buts sur 12 tirs) ont connu un nouveau coup d’arrêt après leur match nul à Dijon. Après avoir maîtrisé le jeu pendant le premier quart d’heure, les joueuses de Yacine Messaoudi ont vu Besançon revenir à hauteur à la mi-temps. Si les Parisiennes ont joué les fortes têtes, ce sont bien les coéquipières de Lara Gonzalez (7 buts sur 12 tirs) qui ont mieux fini pour s’imposer de trois buts (28-25). Un résultat qui fait les affaires de Nantes. Les joueuses de Guillaume Saurina se sont nettement imposées sur le parquet de Fleury, qui ont totalement manqué leur entame de match et se sont retrouvées menées de six buts après cinq minutes. Les coéquipières de Déborah Kpodar (6 buts sur 9 tirs), menant de trois buts à la pause, ont accentué leur avantage dans le deuxième acte pour un succès de douze buts (24-36) qui leur offre la troisième place du classement. Mais, pour Paris 92, il faudra aussi regarder derrière car Chambray, vainqueur de Toulon-Saint-Cyr (27-26) revient à un point. Nice, vainqueur de Saint-Amand-les-Eaux (33-27) reste dans le ventre mou quand Mérignac a disposé de la lanterne rouge Plan-de-Cuques (29-19) pour sa deuxième victoire de la saison.

HANDBALL - LIGUE BUTAGAZ ENERGIE / 11EME JOURNEE
Mercredi 13 janvier 2021
Nice - Saint-Amand-les-Eaux : 33-27
Besançon - Paris 92 : 28-25
Chambray - Toulon-Saint-Cyr : 27-26
Mérignac - Plan-de-Cuques : 29-19
Metz - Bourg-de-Péage : 31-22
Fleury - Nantes : 24-36
Brest - Dijon : 35-21