League Cup : City presque trop gentil

Gagner par deux buts d'écart pourrait suffire pour Manchester United, dans trois semaines à l'Etihad Stadium, pour accrocher les tirs au but - quel que soit le score, puisque tel est le règlement de la League Cup... C'est une plaisanterie, bien sûr. Car en un mois, on est loin, très loin, de ces Red Devils surprises qui avaient créé la sensation en championnat (victoire 2-1 à l'Etihad). Avec pourtant Sergio Aguero ou Gabriel Jesus sur le banc, les Citizens ont été d'une maîtrise totale et leurs adversaires très vite résignés (1-3).

B. Silva : « On aurait pu mener de cinq buts à la mi-temps »


Bernardo Silva a ouvert la marque d'une superbe frappe du gauche (16eme), puis Riyad Mahrez (0-2, 33eme) et l'infortuné Andreas Pereira contre son camp (0-3, 39eme) ont permis à City d'infliger trois buts à MU chez lui en première période, ce qui ne lui était plus arrivé depuis... mai 1997. Si Mahrez aurait pu porter la marque à 4-0 après la pause (68eme), c'est surtout le curieux manque d'impact, d'un coup, de City qui a (un peu) relancé United de manière complètement inattendue.

Marcus Rashford, capitaine et le seul à avoir réussi des choses, a ainsi sauvé l'honneur (1-3, 70eme). "On aurait pu mener de quatre ou cinq buts à la mi-temps, on a eu les occasions, confirme Bernardo Silva à Sky Sports. Ils nous ont pressés plus haut ensuite, on était fatigués... Mais on est contents." Dans cette fameuse atmosphère théâtrale d'Old Trafford, trop feutrée, c'est presque comme si City n'avait pas voulu trop enfoncer son tendre ennemi et Ole Gunnar Solskjaer.